Utilisation de la teledetection courtes longueurs d'onde et infrarouge thermique a haute resolution spatiale pour l'estimation des flux d'energie a l'echelle de la parcelle agricole

par FREDERIC JACOB

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Bernard Seguin.

Soutenue en 1999

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La vocation de ce travail est de cartographier les flux energetiques de surface a l'echelle de la parcelle agricole europeenne en ayant recours a la teledetection. Dans cette optique, nous nous proposons d'utiliser deux outils originaux. Le premier est le modele de bilan d'energie sebal qui estime des variables non accessibles directement par teledetection (vitesse du vent et temperature de l'air) a partir de l'information contenue dans la variabilite spatiale. Le terme variabilite spatiale signifie ici l'existence de situations hydriques contrastees, ce qui suppose que le site d'etude inclus simultanement des zones seches et humides. Le second est un jeu de donnees de teledetection vis - pir - irt a haute resolution spatiale permettant d'effectuer des cartographies a l'echelle consideree. L'utilisation conjointe de ces deux outils originaux a ete testee sur le site experimental du programme europeen reseda. L'exploitation des donnees de teledetection a permis de cartographier les trois variables d'entree du modele, i. E. L'indice de vegetation ndvi, l'albedo et la temperature de brillance de surface. Les deux premieres variables ont ete estimees a partir des mesures multidirectionnelles vis - pir par le biais de modeles parametriques de fdrb. L'obtention des cartographies de la temperature de brillance a partir des mesures irt se decomposait en trois phases. 1) une partie experimentale permettant de definir diverses caracteristiques instrumentales necessaires pour le traitement des donnees. 2) une partie corrections atmospheriques de mesures aeroportees, monocanal, multidirectionnelles et multitemporelles. 3) une partie georeferencement des images pour l'obtention de cartographies. Les mesures de terrain nous ont permis de valider le modele sur plusieurs aspects et au cours des cycles de plusieurs cultures. Nous n'avons cependant pas etes en mesure de dresser une conclusion definitive pour les flux convectifs, les estimations in-situ constituant un jeu de donnees trop peu consequent. En revanche, nous avons pu verifier que l'hypothese de sebal concernant la variabilite spatiale etait valide pour l'ensemble de l'experimentation. De meme, nous avons constate que les points originaux du modele (estimation de la vitesse du vent et de la temperature de l'air) donnaient des estimations realistes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 p.
  • Annexes : 310 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999TOU30258
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.