Durabilite des reparations en beton de fibres : effets du retrait et de la fatigue

par HUSSEIN FARHAT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Anaclet Turatsinze.

Soutenue en 1999

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La reparation des ouvrages de genie civil par une couche mince adherente de beton neuf est une pratique courante. Elle peut avoir plusieurs objectifs, soit corriger une deficience de surface, soit corriger une deficience structurale ou simplement augmenter la capacite structurale de l'ouvrage, soit enfin la combinaison des deux. Des chantiers pilotes ont permis de constater que les reparations en beton renforce de fibres metalliques sont plus durables, particulierement grace a une adherence au support plus durable. Des etudes de laboratoire avaient conduit a la proposition d'un mecanisme de degradation par decollement qui met en evidence un apport benefique des fibres. Cependant, ce mecanisme n'avait pas permis d'expliquer totalement l'efficacite des fibres a des dosages couramment utilises (20 a 40 kg/m 3). L'objectif de cette these etait de combler cette lacune : mettre en evidence les causes et les mecanismes de l'amelioration apportee par le renforcement par des fibres metalliques aux dosages courants, une etape preliminaire a toute proposition de regles de dimensionnement et d'optimisation des reparations minces adherentes. La demarche que nous avons adoptee a consiste a rechercher et a analyser les effets des parametres jusqu'alors non pris en compte. Nous avons etudie l'impact du retrait et de la fatigue mecanique. Les resultats obtenus par l'intermediaire d'un calcul par elements finis montrent que, dans le cas d'un contact type beton-beton et contrairement a une idee repandue, le decollement se produit generalement par epuisement de la resistance en traction perpendiculaire a l'interface et non par epuisement de la resistance au cisaillement. Sous le seul effet du retrait, la couche de reparation se fissure puis se decolle progressivement. L'ajout de fibres metalliques aux dosages courants permet un controle du decollement des reparations minces et de ce fait ameliore significativement leur durabilite. Dans le meme sens, l'amelioration de la qualite du contact support-reparation retarde sensiblement le decollement des reparations minces adherentes. Pour mettre en valeur l'impact de la fatigue mecanique, nous avons choisi d'etudier le cas le plus frequent ou la reparation est prefissuree du fait du retrait. Nos resultats confirment le role essentiel du fibrage. L'ajout de fibres metalliques retarde significativement le decollement le long de l'interface support-reparation. Dans tous les cas, l'apport favorable des fibres se trouve dans leur capacite a restreindre la fissuration. Les fibres les plus adherentes a la matrice, capables de reprendre les efforts a travers les fissures des leurs plus petites ouvertures, sont les plus efficaces.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 p.
  • Annexes : 47 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999TOU30220
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.