Morphologie et évolution : le peuplement du Sud-Ouest de la France entre le VIème et le XIIème siècles (le cas des nécropoles de l'Islejourdain - La Gravette, Gers)

par Isabelle Barthélémy

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de Daniel Rougé.

Soutenue en 1999

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La necropole de l'isle-jourdain - la gravette (gers) est un espace funeraire qui fut utilise de maniere continue entre le vi e m e et le milieu du xii e m e siecle, date de l'abandon brutal du site. La fouille archeologique, non exhaustive, a livre plus de 800 sepultures. L'interet de l'etude de ce site est double. D'une part une necropole ayant les caracteristiques de celles du nord est de la gaule a ete decouverte. D'autre part, cet ensemble represente, dans le sud-ouest de la france, un exemple unique de necropole medievale fossilisee. La principale anomalie revelee par l'etude de la repartition par age est une sous-representation des restes osseux de jeunes enfants, constante quelles que soient la zone ou la periode etudiees. Il existe, par ailleurs, un pic de surmortalite dans la population adulte feminine jeune (classe 20-29 ans). La structure par sexe de la population adulte peut etre assimilable a celle d'une population naturelle. L'etude metrique met en evidence une homogeneite entre le groupe franc et les inhumes autochtones du haut moyen age, laissant supposer la perennite du groupe etranger sur le site, bien qu'il ait deplace son lieu d'inhumation de la necropole extra-muros vers le noyau ecclesial. Par contre, il existe des differences entre population medievale et populations du haut moyen age (derive seculaire ou groupe etranger ?). L'ensemble des resultats obtenus apporte des elements de discussion sur les problemes de peuplement de cette region entre le bas empire et le haut moyen age ainsi que des renseignements sur la morphologie de la population medievale locale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 411 p.
  • Annexes : 221 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999TOU30216
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.