Electrotransformation chez streptococcus pneumoniae : application a l'etude de la transformation naturelle

par JACQUES LEFRANCOIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MICHEL SICARD.

Soutenue en 1999

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'electrotransformation de centaines de bacteries a permis de considerables progres en biotechnologie par l'introduction de genes portes par des plasmides replicatifs ; cependant les mecanismes de ce transfert ont ete moins etudies. Pouvait-on par exemple, inserer des genes dans des chromosomes de bacteries par electropermeation ? notre travail a ete consacre a repondre a ces questions a propos d'une bacterie naturellement transformable : streptococcus pneumoniae nous avons tout d'abord montre que l'adn penetre dans les cellules electropermeabilisees de pneumocoque sous toutes ses formes : chromosomique, plasmidique circulaire ou lineaire, simple ou double brin. La presence d'albumine dans les cultures ameliore considerablement la penetration. L'adn electroinjecte est totalement restreint dans certaines souches pourvues d'un systeme de methylation-restriction incompatible, ce qui montre que tout l'adn transformant penetre double-brin sans passer par une etape monocatenaire. L'adn replicatif denature est aussi transformant, quoique de facon reduite. Des oligonucleotides permettent d'obtenir des transformations a tres basse frequence dans une souche competente. Associes aux proteines reca ou ssb d'e. Coli, ils n'en produisent pas. Il a ete impossible d'obtenir des recombinants homologues avec de l'adn chromosomique denature ou non, par un plasmide suicide ou par sa forme monocatenaire. Ces experiences, repetees sur des cellules naturellement competentes ont aussi ete negatives. Pendant la penetration naturelle, une ou plusieurs etapes sont indispensables a la recombinaison dans le chromosome. L'installation d'un plasmide hebergeant un fragment homologue au chromosome est considerablement facilitee lors de l'electroinjection dans une souche competente et cet effet depend de reca. Ceci suggere que les plasmides sont endommages lorsqu'ils penetrent artificiellement et qu'une reparation intervient, impliquant la recombinaison.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 P.
  • Annexes : 163 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999TOU30029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.