Mecanismes elementaires de la deformation de phases d'une nouvelle generation de superalliages base nickel. Role du rhenium et du ruthenium

par Florence Pettinari-Sturmel

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de NICOLE CLEMENT et de Armand Coujou.

Soutenue en 1999

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail cherche a definir l'influence d'elements d'addition sur les caracteristiques de la deformation de phases de superalliages base nickel monocristallins utilises a tres haute temperature dans les turboreacteurs. Pour cela, deux alliages modeles contenant du rhenium ou du ruthenium, elements des alliages industriels de la derniere generation, ont ete elabores a l'o. N. E. R. A. Des essais de traction macroscopiques, des observations in situ au microscope a force atomique et des observations en microscopie electronique montrent qu'il existe a toute echelle, dans ces materiaux, une deformation tres localisee qui devient homogene a 1050c. Entre 196c et 750c la deformation se caracterise par la propagation d'empilements de dislocations avec un appariement des dislocations de tete, signature d'un ordre local. Cette paire disparait a 750c. L'energie de defaut d'empilement determinee dans les deux alliages n'evolue pas avec la temperature et ne peut donc expliquer la transition de comportement observee. Par contre, l'existence d'un ordre a courte distance de type d0#2#2, ni#3cr mis en evidence par diffusion diffuse de neutrons ainsi que la diminution des energies de paroi d'antiphase diffuse quand la temperature augmente (determinees a partir d'analyses d'empilements) contribuent a attribuer la transition heterogene-homogene de la deformation, a la disparition de l'ordre. Au cours des essais de deformation in situ l'empilement de dislocations est utilise comme une sonde, qui explorant la solution solide, met en evidence divers phenomenes physiques et permet de determiner les differentes forces de friction ressenties par les dislocations mobiles. En conclusion, l'introduction dans les phases de re ou de ru conduit a des caracteristiques mecaniques similaires, de sorte que ces elements paraissent interchangeables. Par rapport a d'autres elements refractaires, l'addition de re ou de ru induit un deplacement vers les hautes temperatures de la transition deformation heterogene/homogene.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 P.
  • Annexes : 166 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999TOU30012
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.