Le leadership indépendant noir aux États-Unis (1980-1999) : perspectives et limites

par Abdou Aziz Kane

Thèse de doctorat en Études anglaises et américaines

Sous la direction de Xavier Pons.

Soutenue en 1999

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le leadership indépendant noir américain contemporain apparaît comme une nouvelle manifestation du schéma intégration contre radicalisme, caractéristique des attitudes "historiques" de la minorité noire. Il résulte donc des leçons tirées des déceptions accumulées dans le passé. Aujourd'hui, la question que l'on se pose n'est pas de savoir lequel de l'intégration ou du radicalisme est le plus efficace, mais s'il ne faut pas mener les deux de pair. Depuis le 18e siècle, le combat des noirs pour leur libération a connu plusieurs développements. Mais malgré les multiples gains du mouvement pour les droits civiques, l'intégration n'est toujours pas acquise. Aussi, devant l'incapacité des leaders noirs de l'"establishment" (et celle de l'État) de trouver des solutions aux graves problèmes que connaît la communauté noire, le leadership "indépendant" noir, représenté par les radicaux Louis Farrakhan, Al Sharpton et Lenora Fulani, apparut dès le début des années 1980. Ce nouveau type de leadership tente de réussir ce que le mouvement des droits civiques n'a pas pu accomplir : améliorer la condition des masses noires de façon efficace et durable. Mais radicalisme et indépendance ont montré leurs limites, et aujourd'hui la question est de savoir si le leadership indépendant a des perspectives susceptibles de permettre aux Noirs d'améliorer leur condition. La réalité montre que non. Le caractère sectaire et trop radical des leaders indépendants, ainsi que leur manque d'unité, semblent être parmi les principales raisons de leur échec.

  • Titre traduit

    Independent black leadership in the United States (1980-1999) : perspectives and limits


  • Résumé

    The contemporary independent black leadership in the USA appears as a new manifestation of the integration vs radicalism opposition which is characteristic of the historic attitude of the African-American minority. It is then a result of the lessons learnt from the disappointments which have accumulated in the past. Today, the question is not which of the two – integration or radicalism – is more effective, but whether the two should not be combined. From the 18th century, the struggle of Blacks for their liberation has gone through many developments. But, despite the many gains of the civil rights movement, integration is still not accomplished. And, facing the inability of the black leaders of the establishment (and that of the State) to find solutions to the serious problems of the black community, the "independent" black leadership, represented by the radicals Louis Farrakhan, Al Sharpton and Lenora Fulani, appeared at the beginning of the 1980's. This new kind of leadership tries to succeed there where the civil rights movement failed: the effective and durable improvement of the condition, of the black masses. But radicalism and independence have shown their limits, and today the question is whether the independent black leadership has perspectives which can allow Blacks, as a community, to improve their miserable condition. Reality shows that it has not. The intolerant and radical character of the independent leaders plus their lack of unity seem to be among the main reasons of their failure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (394 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 366-377

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.