Mémoire et racines : l'œuvre littéraire de Rubén Bareiro Saguier

par Dominique Bouzigues Lamoise

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Georges Baudot et de Jean Andreu.

Soutenue en 1999

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L'œuvre littéraire de Rubén Bareiro Saguier, écrivain paraguayen, né en 1930, est considérée sous l'angle de sa condition d'exilé. L'analyse envisage l'investissement des deux genres littéraires, -la poésie, la nouvelle -comme deux modalités issues d'un même élan de récupération de la mémoire. Cette entreprise s'inscrit dans une dynamique temporelle qui révèle les marques d'une évolution dans l'écriture. Celle-ci s'opère simultanément dans les deux genres que l'écrivain exploite alternativement. Le langage poétique, primordial pour lui, imprime sa marque à l'ensemble de sa production et donc aussi aux nouvelles. La trajectoire littéraire de Rubén Bareiro Saguier se caractérise d'abord par une volonté de dénonciation de la décomposition de la société paraguayenne opprimée par la dictature qui s'impose au pays de 1954 à 1989. Depuis la scène parisienne, il définit, peu à peu, dans son œuvre les caractéristiques et contours de la culture paraguayenne : le discours hispanique dominant, langue institutionnalisée de la culture, s'ouvre, au fil des productions, aux sources plus intimes des origines guarani. Cette dernière langue, dont le souffle est déjà présent dans la première production des contes, investit à son tour la poésie. Elle change ainsi le signe de l'écriture rubénienne, inversant le rapport dominant/dominé entre l'espagnol et le guarani. Dans le même temps, la transculturation assumée, fruit d'un long et douloureux exil, modifie les enjeux de son écriture dans le second souffle de sa production nouvellistique. L'écriture de Rubén Bareiro Saguier pourvoit donc à la récupération des racines, de la terre distante. Elle assume une fonction revendicatrice, libératrice et compensatoire qui débouche sur une quête identitaire. Celle-ci est entendue non au plan singulier mais dans un lien constant avec le substrat communautaire, l'âme collective. Elle se définit dans l'assomption d'une écriture métisse dans la lignée d'autres écrivains latino-américains comme Arguedas, Rulfo ou Asturias. L'œuvre de Rubén Bareiro Saguier et sa démarche sont également examinées dans son rapport avec la generation de cinquante dont il fait partie au paraguay, dans le cadre de la problématique littérature de l'intérieur/littérature de l'extérieur. Ce dernier point vise à camper la figure littéraire de Rubén Bareiro Saguier et sa spécificité dans les lettres paraguayennes.

  • Titre traduit

    Memory and roots : Rubén Barbeiro Saguier's literary work


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (660 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 561-585

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.