Enfances victoriennes et edwardiennes : étude sur la place de l'enfant dans la littérature et l'iconographie

par Marina Boraso

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Cassilde Tournebize.

Soutenue en 1999

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Au cours de la période victorienne , la vénération collective d'un enfant idéal est ratifiée et exacerbée par les écrivains et les plasticiens britanniques. L'enfant devient d'une part un sujet de représentation récurrent dans la fiction, la poésie et les arts plastiques, d'autre part le destinataire d'une littérature et d'une iconographie pour la jeunesse. Nous avons repéré, à travers un ensemble de documents textuels et iconographiques, les archétypes dominants d'une représentation adulte de l'enfance, que nous avons pris soin de replacer dans leur contexte social et culturel : l'enfant-ange, la victime, le mystique de la nature, le visionnaire. Nous avons également étudié en tant que genre spécifique la littérature de jeunesse, ce qui nous a amenée à constater une évolution de l'image de l'enfant vers davantage d'authenticité.

  • Titre traduit

    Childhood in victorian and edwardian england : children in art and literature


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (435 f., [96] p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 416-429

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.