Approche pluridisciplinaire de l'étude d'activités collectives finalisées : les interactions pilote - copilote lors du traitement d'instructions du contrôle aérien transmises par datalink

par Stéphane Sikorski

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Claude Navarro.

Soutenue en 1999

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est de déterminer une méthodologie d'analyse de la relation collective qui puisse être intégrée dans le processus d'évaluation d'interfaces. Elle propose des aspects méthodologiques et appliqués de l'étude de la coopération et se base sur une approche pluridisciplinaire issue des domaines théoriques de l'ergonomie, du CSCW (computer supported cooperative work) et des considérations relatives au domaine professionnel. La situation étudiée porte sur l'analyse de la relation coopérative dans les cockpits d'avion lors du traitement d'instructions de changement de paramètres de vol transmises par liaisons de données (datalink). Il s'agit d'analyser les processus coopératifs lorsque l'activité est orientée vers l'interface. Un vol simule, d'une durée approximative d'une heure, conduit sur cinq équipages, a permis d'étudier les relations entre le pilote et le copilote lors du traitement de différentes instructions ainsi que leurs modifications en fonction de facteurs contextuels (complexité de la situation, charge individuelle de travail et estimation de la charge de travail de l'autre membre d'équipage). Une analyse des échanges intra-cockpit a permis de mettre en évidence des caractéristiques dialogiques suivant la phase de traitement de l'instruction, la fonction et la tâche du pilote dans le traitement. Sur la base de ces caractéristiques, leurs variations en fonction des facteurs contextuels ont été ensuite analysées. Les résultats montrent que seules certaines caractéristiques dialogiques des phases de traitement varient en fonction de l'évolution du facteur considéré, et que cette variation ne suit pas forcement l'évolution de ces derniers. Une seconde analyse porte sur les modes de coopération mis en place entre les pilotes. Les résultats montrent que le mode de coopération majoritaire suit les prescriptions, que la relation entre les pilotes varie en fonction de l'orientation des dialogues, et que l'implication du pilote augmente a mesure de l'avancée du traitement de l'instruction et non en fonction du mode de coopération considéré. Comme pour les échanges, les modes de coopération dans les phases de traitement évoluent différemment suivant la complexité de la situation, la charge de travail de chacun des pilotes, mais également de l'estimation de la charge de l'autre membre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (211-92 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 200-211

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.