Le char et l'edelweis : crise industrielle, changement social et politiques de développement local à Tarbes (Hautes-Pyrénées)

par Gabriel Weissberg

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Guy Jalabert.

Soutenue en 1999

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L'industrialisation de l'agglomération de Tarbes est caractérisée par la présence ancienne de quelques grands établissements (Arsenal, aujourd'hui GIAT-industries, Alstom et SOCATA). Ils ont été, par leur induction économique et leur impact sur l'organisation de l'espace urbain, à l'origine de la formation d'un système socio-spatial original. Leur place et leur rôle ont cependant été remis en cause à partir du début des années 1980 par une sévère crise. La diminution drastique des effectifs occupés, mal compense��e par l'essor des services, est donc à l'origine du développement du chômage dans l'agglomération. Les dynamiques urbaines à l'œuvre depuis le milieu des années 1970 (périurbanisation, rénovation urbaine, différenciations socio-spatiales) sont mal maîtrisées par une planification urbaine hésitante. Dans le cadre d'une politique de développement local, et en particulier au sein du comité départemental de développement économique, les divers acteurs (collectivités locales, entreprises, agents de l'État, associations, etc. ) tentent de promouvoir la création d'emplois. Les priorités vont à l'aide directe et indirecte aux entreprises (financement des projets, création de zones d'activités, telles Pyrène aéropole}, ainsi qu'à la formation et à l'amélioration des infrastructures de transport. Malgré quelques résultats, les efforts de réindustrialisation butent sur les difficultés d'une coopération entre communes (Communauté de communes de l'agglomération de Tarbes), entre agglomérations (charte du réseau de villes entre Pau, Tarbes et Lourdes). On peut dès lors s'interroger sur le potentiel de développement de ce territoire.

  • Titre traduit

    The tank and the edelweiss : industrial crisis, social change and local development policies in Tarbes (Hautes-Pyrénées)


  • Résumé

    The industrialization of the Tarbes urban area is characterized by the presence dating back some years of several big companies (the arsenal, nowadays GIAT-industries, Alstom and the SOCATA). Owing to their economic induction and the impact they have had on the organization of the urban area, they have been responsible for the building of an original socio-spatial system. However, their place and role have been put into question since the beginning of the 1980s because of the severe crisis. The drastic reduction in the numbers of the working population, hardly offset by the rise in service sector jobs, is at the source of the rising unemployment in this area. The urban dynamic current under way since the middle of the 1970s (suburban built-up areas, urban renovation schemes and the differentiation of the socio-spatial context) are inadequately managed by wavering town planning. Within the framework of local development policy, and particularly in the Departmental commission for economic development, the different participants (local communities, businesses, state-run agencies, associations, etc. ) are trying to promote job creation. Priority is being given to direct and indirect corporate aid (project funding, setting up of industrial sites, such as Pyrenees aeropole\ as well as to training and to the improvement of transportation infrastructures. In spite of a few positive results, these efforts towards reindustrialization come up against difficulty in the domain of cooperation between communities (the group of communities within the Tarbes urban area), and between urban areas (the charter of the network of towns between Pau, Tarbes and Lourdes). It may be wondered whether this area will ever be able to be developed.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Université de Toulouse-Le Mirai à Toulouse et par Association Guillaume Mauranl à Tarbes

Le char et l'edelweiss : crise industrielle, changement social et politiques de développement local à Tarbes


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (368 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.345-358. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 3425

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1729
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Université de Toulouse-Le Mirai et par Association Guillaume Mauranl à Toulouse

Informations

  • Sous le titre : Le char et l'edelweiss : crise industrielle, changement social et politiques de développement local à Tarbes
  • Détails : 1 vol. (475 p.)
  • Notes : Éd. de la thèse de doctorat : Géographie : Toulouse 2 : 1999.
  • ISBN : 2-9510527-1-5
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.