Dynamique institutionnelle dans les coopérations recherche publique/industrie

par Élisée Brugarolas

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Alcouffe.

Soutenue en 1999

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'analyser et de comprendre la dynamique des institutions qui sous-tendent le système des coopérations recherche publique / industrie en France. Le cadre conceptuel propose se décline en trois niveaux. Le niveau macro-économique est le niveau « public/d'intégration européenne », il sera considéré comme une donnée de l'étude. Au niveau micro-économique il est proposé un processus de type « objectif-contrainte-sélection-arrangement-rétroaction », définissant les caractéristiques de la coordination d'acteurs et la dynamique de leurs coopérations. L'accent est mis sur les aspects touchant aux apprentissages et à la proximité des acteurs. L'approche conceptuelle méso-économique s'appuie d'une part, sur les concepts définis dans la théorie du changement institutionnel (D. C. North) pour expliquer les différentes formes d'intermédiation liées aux évolutions des institutions, (organisations hybrides, arrangements contractuels) et d'autre part sur le modèle de la « triple hélice » (Leydesdorff et Etzkowitz) dont les concepts d'intégration, de traduction, de différenciation institutionnelle entre universités/industrie/gouvernance permettent de modéliser l'interaction entre les dynamiques institutionnelles et organisationnelles dans les coopérations. L'étude sur le secteur des systèmes électroniques de transport au sein du système régional d'innovation de Midi-Pyrénées a permis d'étayer les propositions. Elle comprend deux volets : l'un sur l'analyse à partir de bases de données (inspec 1 publications en électronique, protocole / contrats en sciences pour l'ingénieur du CNRS, l'INPI / brevets industriels), l'autre sur des interviens d'acteurs du système régional d'innovation. Ce travail est une réflexion sur le rapport entre la sphère publique et la sphère privée dans le cadre des coopérations recherche publique/industrie, notamment sur le rôle des gouvernances. Il participe sur le plan théorique à l'enrichissement du modèle de la triple hélice en montrant qu'au-delà des aspects communicationnels dans les coopérations, les caractéristiques de la coordination d'acteurs (proximité, apprentissages, confiance, réputation, durée,. . . ) Et les institutions (incitations, médiations, diffusion) participent à l'émergence de nouvelles organisations et à la dynamique du système. Che m

  • Titre traduit

    Institutional synamics in public researchy/industry co-operations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (381 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 367-381

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1999-71
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.