Le financement des PME en France : trois essais

par Berthold Leube

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Alcouffe.

Soutenue en 1999

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Essai I "le rationnement du crédit, l'incertitude et le financement des PME" : de façon générale dans l'essai I il y a deux lignes d'argumentation. Premièrement nous affirmons que, bien que le modèle de rationnement de crédits de Stiglitz et Weiss ne s'applique pas toujours très bien à l'estimation des motivations et des raisons possibles du comportement des agents dans toutes les circonstances. Le deuxième fil de l'argumentation montre que l'incertitude réelle et l'émanation d'une définition plus large du rationnement de crédits change de façon considérable la perspective de recherche scientifique en ce qui concerne le rôle analytique des agents financiers, des établissements et des comportements des agents. Essai II "l'offre du financement et la structure de capital des PME en France" : l'essai II est consacré à l'analyse de l'interaction entre le système bancaire, les marchés financiers et la structure de capital des petites entreprises en France. Nous prouvons que l'existence des institutions bancaires spéciales pour les PME comme par exemple la bdPME) ainsi que la proximité traditionnelle entre certains réseaux bancaires (p. Ex. Crédit agricole, banques populaires) et les petites entreprises jouent en France un rôle très important. Dans notre essai nous comparons un ensemble complexe et unique de données sur la structure du bilan des entreprises françaises concernant les années 1989 - 1995 et nous procédons à l'analyse des rapports entre les modifications du système bancaire et les comportements des banques d'un côté et le schéma du financement et la structure de capital des entreprises françaises de l'autre. Essai III l'étendue et la nature des sociétés de cautionnement mutuel (SCM) en France ; dans l'essai III nous présentons les bases théoriques du monitoring amical (peer monitoring), des pools d'information (pooling of information), du risque commun (risk sharing) et surtout l'importance des assurances sociales (social collateral) comme impulsion pour le remboursement dans le contexte des SCM. Sur la base de ces éléments théoriques nous proposons un système théorique de référence pour l'évaluation des SCM. Ensuite, profitant de ce système de référence, nous évaluons empiriquement les SCM en France, des données statistiques sont complétées par des informations qualitatives recueillies pendant des recherches et entretiens réalisés auprès des SCM en décembre.

  • Titre traduit

    SME finance in France : three essays


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 450 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TSE1999/LEU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.