Du mendiant au proletaire pauvres, droit et debat politique en france de la fin du xviiieme siecle a l'aube de l'ere industrielle

par Gilles Revelles

Thèse de doctorat en HISTOIRE DU DROIT

Sous la direction de André Cabanis.

Soutenue en 2000

à Toulouse 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Sous l'ancien regime, une rationalite de la misere strictement egocentrique exclut toute politique sociale volontariste. L'assistance se developpe comme un double mouvement de controle fonde sur une normalisation non strictement juridique des rapports entre riches et pau♭ vres. L'objet de cette ideologie sociale est l'ordre public et ses moyens l'enfermement, l'hopital et l'aumome. Avec l'avenement de la societe liberale, une nouvelle rationalite politi♭ que ouvre le social comme champ specifique de normalisation des rapports entre et pau♭ vres. Son objet est l'affiliation et ses moyens le salariat et le peculiat. Ainsi, entre 1764 et 1839, le traitement de la question sociale passe d'une police de la charite qui encadre riches et pauvres dans l'acte de donner et de recevoir a une police de la pauvrete qui s'applique a renou♭ veler ce double encadrement dans le contexte nouveau de la societe liberale. Derriere cette transformation, c'est la question meme des fondements d'un droit social qui surgit. Ce compromis ouvre une contradiction niant la nature sociale de la misere et en offre la re♭ solution a l'initiative privee. L'affiliation sociale devient une question ethique entre le droit et le hors-droit qui menage la metaphysique necessaire a la conservation de la societe et les prin♭ cipes de 1789. Cette analyse en terme de morale permet d'invalider le droit comme instrument majeur de resolution de la question sociale. Pour autant, ces efforts sont vains. Toutes les theo♭ ries des penseurs sociaux, avant 1839, amenent a des questions juridiques qui remettent en cause l'agencement du droit. Malgre l'antijuridisme des premiers penseurs sociaux contempo♭ rains, les politiques sociales finissent par faire une place aux droits positifs individuels en re♭ connaissant non plus seulement l'egalite de droit mais aussi l'inegalite de fait comme source positive du droit. Dans une societe liberale, l'enjeu veritable n'etait pas l'invention du social mais l'invention de droits inegaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 714 p.
  • Notes : THESE MICROFICHEE
  • Annexes : 248 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : KJV164/R5/2000-2-1
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque Garrigou.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T62788

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1001-1999-65
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.