Les logiques structurelles d'intégration des jeunes cadres en PME innovantes : de la régulation des tensions à la stabilisation professionnelle

par Marc Valax

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Pierre Louart.

Soutenue en 1999

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La gestion des ressources humaines dans les petites et moyennes entreprises s'inscrit selon une interaction complexe de processus cognitifs interpersonnels, de dépendances de pouvoir et de contraintes de contexte. Les logiques d'intégration des jeunes diplômés en potentiel de devenir cadre dans des PME sont soumises à des contradictions et des tensions organisationnelles. Le dirigeant et l'organisation font face à cette complexité par des bases de savoirs partielles et conflictuelles. Ils font appel à leurs expériences, à leurs croyances et à d'autres modalités cognitives. La compréhension des enjeux et des représentations des acteurs en interaction permettrait une interprétation et un enrichissement des comportements décisionnels. Plaider pour une structuration managériale est possible. Cette ouverture de la conscience collective conduit à une coconstruction organisationnelle. Ainsi, sans en nier les aspects conflictuels, il est possible de construire la relation d'emploi d'un jeune embauché en PME dans le sens d'un enrichissement réciproque au niveau des représentations cognitives et des répartitions de rôles. L'analyse des données collectées sur le terrain des PME en étude longitudinale selon une méthodologie qualitative et quantitative nous a conduit à caractériser les logiques structurelles d'intégration par une typologie, un modèle de régulation et de pilotage.

  • Titre traduit

    Socialization strategies of newly hired managers in small business companies : toward an integrative perspective of organizational stabilization


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (695 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 601-645

Où se trouve cette thèse ?