Savoir linguistique et savoir encyclopedique elements de didactique pour l'allemand

par Yves Bleichner

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Gertrud Gréciano.

Soutenue en 1999

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail de recherche entrepris porte sur l'enseignement enrichi de l'allemand dans des classes du college. L'optique retenue est celle d'un enseignement/apprentissage de thematiques liees aux sciences de la vie et de la terre, a partir de documents rediges en allemand et illustres, ce qui conduit a l'acquisition d'une langue de specialite. L'experimentation a ete conduite en tenant compte des donnees actuelles concernant les modalites neurobiologiques, neuronales et psychologiques de l'apprentissage, ainsi que de la perspective du traitement de l'information. Du point de vue linguistique, une place importante a ete reservee aux aspects semantiques, lexicaux, phrastiques et transphrastiques, puisqu'il s'agissait au cours d'une premiere annee d'experimentation de developper essentiellement les competences de comprehension des eleves, afin de leur permettre de construire un certain nombre de concepts inherents a la biologie. Au cours de la deuxieme annee d'experimentation, une place plus importante a ete devolue a la production ecrite. Dans l'interaction entre le savoir encyclopedique et le savoir linguistique, les roles semantiques sont apparus comme jouant un role primordial. Lequestionnement, induit par les consignes des documents, devait permettre aux eleves de saisir les differents roles qu'une meme entite peut jouer dans des proces et des processus biologiques. Les donnees les plus pregnantes sont presentees dans le chapitre cinq (5. ). Les resultats obtenus sont encourageants du point de vue de la comprehension. Ils rendent compte d'une certaine prototypie dans l'elaboration des concepts par les apprenants. Du point de vue de la production la disparite entre les 93 eleves issus de 4 groupes experimentaux est grande. La maitrise de la production ecrite se fait tres progressivement et ressemble a l'acquisition de la langue maternelle, les eleves operant certaines surgeneralisations, faisant des tentatives de derivation et de composition a partir de regularitespercues dans la langue cible.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 612 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 709 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.