Avancees de la medecine et souci de la personne

par CAROLINE KERHOAS PACREAU

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Frère.

Soutenue en 1999

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Integrant largement l'idee que la separation radicale entre la philosophie et la science instauree par la conception deterministe et mecaniste de la nature du xixeme siecle n'est plus de mise depuis que la physique quantique a mis en lumiere la non-separabilite du reel et de la pensee, c'est en toute legitimite quant a son fondement meme que notre these se propose d'analyser et d'interpreter les avancees de la medecine eu egard a la personne dans toute sa valeur. Notre travail se presente comme une tentative de reappropriation de la place fondamentale que doit occuper au sein d'une discipline telle que la medecine, la consideration et l'etude de ce qui n'est pas reductible a la simple physique, de ce qui, dans la realite, est irreductible aux phenomenes sensibles, a savoir le souci de la personne. Apres la reaffirmation necessaire de la valeur de la personne et la prise en compte de ce qui nous est apparu comme la principale manifestation de l'existence des individus c'est-adire le mal, s'est imposee a nous l'exigence d'une reconstruction du cadre de l'action humaine en medecine, depassant les resistances et incluant les nouvelles experiences. Or, dans une telle mise en oeuvre, c'est toute l'importance de la philosophie qui se revele alors, d'une philosophie a la fois proche du reel et capable de prendre cette distance necessaire a sa propre apparition, d'une philosophie finalement capable de tenir compte de l'emotion, experience indeniablement humaine, dont la dimension eminemment contextuelle peut seule nous permettre de repondre aux questions que suscite le conflit des devoirs en medecine. Notre these s'acheve ainsi sur la consideration de l'emotion entendue non plus comme epiphenomene mais comme propriete essentielle de la nature humaine, comme modele de suprarationalite a la fois anterieur a l'intellectualisation parce que physique et superieure parce que collective.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 267 p.
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : 140 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.