Recherches sur appius claudius caecus

par MICHEL HUMM

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de JEAN MICHEL DAVID.

Soutenue en 1999

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    En partant du personnage d'a. C. C. , cette etude renouvelle la vision de l'histoire sociale, institutionnelle et culturelle de la rome medio-republicaine (fin ive - debut iiie siecle av. J. -c. ). La 1ere partie analyse sources et traditions historiographiques a l'origine de l'image tres controversee du personnage, exemplum vivant pour des generations de claudii et de romains. Ces sources permettent de remonter a une epoque de formation de la tradition sur a. C. Bien anterieure a la fin de la republique. La 2e partie essaie d'expliquer les reformes institutionnelles introduites par le censeur (concernant senat, chevaliers et tribus) en les replacant dans un contexte elargi : la fin du conflit patricio-plebeien, l'extension de l'etat romain apres la conquete de la campanie et l'integration des equites campani, les guerres samnites et l'introduction de l'organisation manipulaire dans l'armee, les debuts du monnayage du bronze et une nouvelle organisation censitaire. L'ensemble aboutit a une repartition des charges civiques sur la base de l'organisation tribute, a une reforme ou a la creation des comices tributes, ainsi qu'a la publication par cn. Flavius d'un droit civil et probablement aussi du calendrier pre-julien. La 3e partie tente d'expliquer la part des influences helleniques, et notamment pythagoriciennes, dans ces reformes. La refome des tribus semble etre a l'origine d'une profonde transformation architecturale du comitium, qui adopta une fome circulaire sur le modele de certains ecclesiasteria de grande-grece; il recut une statue de pythagore et une chapelle consacree a la concorde, traduction romaine de l'homonoia des pythagoriciens de grande-grece (archytas de tarente), qui servit a justifier un nouveau systeme de repartition des droits et des devoirs, sur la base du principe de l'egalite geometrique. Le comitium, associe au mundus, est ainsi devenu l'image de l'organisation du cosmos et le centre symbolique de l'espace et du temps de la cite.


  • Résumé

    Using the figure of a. C. C. As a point of departure, this study revises the social, institutional and cultural history of republican rome from the end of the ivth century to the beginning of the iiird century bc. The first part analyses the sources and historiographical traditions at the root of the image of this very controversial character, who became an exemplum for generations of claudii and romans. So the traditions concerning a. C. Go back to an epoque much earlier than that of the end of the republic. The second part attempts to explain the institutional reforms introduced by the censor (pertaining to the senate, the equites and the tribes) placing them in their wider context : the end of the patrician/plebeian conflict, the extension of the roman state after the conquest of campania and the integration of the equites campani, the samnite wars and the introduction of the maniple system in the army, the beginnings of a bronze currency and a reorganisation of the census. This ensemble led to a division of the civic charges which lay at the base of the tribute system, the reform/creation of the comitia tributa, the publication by cn. Flavius of a civil code and probably to the introduction of the pre-julian calendar. The third part attempts to explain the roll played in these reforms by hellenistic influences, and in particular those of pythagorism. It would appear that the reform of the tribes was at the base of an architectural transformation of the comitium, which adopted a circular form on the model of certain ecclesiasteria of magna graecia; the latter received a statue of pythagoras and a chapel dedicated to concordia, roman translation of the pythagorean homonoia from magna graecia, which aimed to justify the redistribution of rights and services, based upon the principle of geometric equality. The comitium, associated with the mundus, henceforth becomes the image of the organisation of the cosmos and the symbolic centre of the space and time of the city.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par École française de Rome à Rome

Appius Claudius Caecus : la République accomplie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 939 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2715
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Maison Interuniversitaire des sciences de l'homme Alsace.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Th, Hum M, 1-2
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 577
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par École française de Rome à Rome

Informations

  • Sous le titre : Appius Claudius Caecus : la République accomplie
  • Dans la collection : Bibliothèque des Ecoles françaises d'Athènes et de Rome , fascicule 322
  • Détails : 1 vol. (X-779 p.-X p. de pl.)
  • ISBN : 2-7283-0682-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [665]-716. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.