Le facteur de transcription oncogenique c-jun : etude de ses interactions avec les partenaires de dimerisation et les activateurs transcriptionnels

par MARIA DIMITROVA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MICHELE GRAUGER SCHUARR.

Soutenue en 1999

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    C-jun est une proteine de 331 acides amines qui comporte un domaine d'activation acide, situe dans sa partie n-terminale ainsi qu'un domaine bzip responsable de la dimerisation de la proteine et de sa fixation sur l'adn. Dans le but de contribuer a la comprehension du role de c-jun dans le deroulement normal de la vie cellulaire et dans le processus de la transformation cellulaire, mes recherches ont porte sur trois axes principaux : 1. ) developpement d'un nouvel outil microbiologique pour la mise en evidence et la quantification de la force d'interaction entre deux proteines differentes. Ce test s'appuie sur l'utilisation d'une nouvelle souche d'e. Coli (su202) qui porte sur son chromosome le gene lacz sous le controle d'un operateur hybride de lexa (408/wt). La greffe aux domaines de fixation a l'adn de lexawt et de lexa408 de proteines ou de domaines de proteines x et y, susceptibles d'interagir, retablit la capacite de lexa a agir comme represseur, le degre de repression etant fonction de la force de dimerisation des domaines greffes. 2. ) une etude, realisee dans le systeme cree, de la stabilite et la specificite d'interactions entre c-jun et 13 partenaires de dimerisation a bzip. Nous avons ainsi etabli une matrice d'interaction de 105 couples de leucine zippers differents ((n 2n)/2+n avec n=14) qui nous a permis d'obtenir un schema general des dimerisations quantifiees qui existent entre les membres des familles de facteurs de transcription ap1 et atf. 3. ) une etude de l'interaction du domaine d'activation de c-jun avec trois proteines cibles qui stimulent son pouvoir transactivateur (cbp, jab1 et jnk qui phosphoryle les serines 63 et 73 de c-jun). Cette etude nous a permis d'apporter des elements structuraux sur ces interactions mais surtout de prouver que l'association entre c-jun et le domaine kix de cbp est independante de la phosphorylation des ser 63, 73 de c-jun et que la nature des acides amines en ces positions n'a pas d'importance pour l'interaction.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 317 p.
  • Annexes : 660 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.