Les interactions rct/cmh et leur role dans le choix de la differentiation des thymocytes vers la voie cd4 ou la voie cd8

par MARGARIDA CORREIA NEVES

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Diane J. Mathis.

Soutenue en 1999

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    On distingue principalement deux familles de lymphocytes t : les cellules cd4 + exprimant un recepteur (rct) qui reconnait des peptides antigeniques presentes par les molecules de classe ii du complexe majeur de histocompatibilite (cmh) et les cellules cd8 + dont le recepteur interagit avec des molecules de classe i du cmh. Ces cellules ont un precurseur commun qui se differencie en choisissant la voie de differenciation cd4 ou la voie cd8. On sait que les interactions rct/cmh sont necessaires pour que ce choix ait lieu ; cependant, on ne sait pas a quel point cette interaction determine specifiquement la decision. D'autre part, les bases moleculaires expliquant la preference des rct pour une certaine classe de cmh sont tres peu connues. Afin de mieux comprendre les bases moleculaires de la restriction au cmh, nous avons etudie la repartition des membres de la famille v2 parmi les cellules t cd4 + ou cd8 +. Puis, pour analyser le role des interactions rct/cmh dans le choix de la voie de differenciation cd4/cd8, nous avons cree une lignee de souris transgenique pour un rct dont la variabilite est restreinte au cdr3 de la chaine : la souris variable. Le repertoire de rct restreint de la souris variable ainsi que l'utilisation d'un marqueur de voie de differenciation (la lignee cd4-gal) nous ont permis de suivre le choix entre voie cd4 et voie cd8 ainsi que les etapes suivantes de differenciation de cellules selon le rct specifique qu'elles expriment. Nos resultats montrent que la preference du rct pour une certaine classe de cmh est determinee par des residus de diverses regions du rct. L'etude sur le choix de voie de differenciation cd4/cd8 suggere que c'est bien l'interaction rct/cmh-peptide qui specifiquement dicte le choix de cette voie ; en revanche, elle renforce l'idee qu'il n'y a pas de correlation directe entre la voie de differenciation choisie et la preference du rct pour une certaine classe des molecules du cmh.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Annexes : 323 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.