Caractérisation des mécanismes de rétention et de dégradation des protéines dans le reticulum endoplasmique de la cellule végétale

par Sophie Pagny

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Loïc Faye.

Soutenue en 1999

à Rouen .


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur deux fonctions essentielles du reticulum endoplasmique (RE) : le contrôle qualité et la rétention des réticuloplasmines solubles qui vont échapper au flux endomembranaire de sécrétion. Dans une première partie de notre travail, nous avons étudié les mécanismes de rétention des protéines résidentes du RE. Notre stratégie a été d'utiliser la structure des N-glycannes associés à des protéines comme marqueur du transport dans le système endomembranaire de sécrétion de la cellule végétale. Ainsi, nous avons choisi deux glycoprotéines modèles : d'une part, une réticuloplasmine naturelle, la calréticuline de tabac, et d'autre part une réticuloplasmine artificielle constituée de l'invertase pariétale de carotte (Daucus carota) fusionnée en C-terminal à un tétrapeptide de rétention HDEL (InvHDEL). L'analyse de la structure des N-glycannes de la calréticuline de maïs ou de tabac montre que cette protéine est strictement retenue dans le RE. Par contre, la maturation golgienne des N-glycannes de l' InvHDEL montre que cette forme n'est pas strictement retenue dans ce compartiment mais échappe au RE pour être transportée jusqu'à l'appareil de Golgi puis recyclée par transport rétrograde du Golgi jusqu'au RE. Dans une seconde partie de notre étude, nous avons étudié le rôle de la N-glycosylation sur le transport et la stabilité des glycoprotéines végétales. Nous montrons que la N-glycosylation n'est pas nécessaire au transport des protéines et des glycoprotéines vers la vacuole. Par contre, les glycoprotéines ne sont pas transportées dans le compartiment extracellulaire si la N-glycosylation est inhibée. En particulier, l'étude de l'invertase pariétale de carotte a montré qu'en absence totale de glycosylation, cette protéine est rapidement dégradée dans un compartiment pré-golgien. Nous avons également montré que l'association d'une extension HDEL à l'extremité C-terminale de l'invertase de carotte permet de stabiliser cette protéine dans le RE des cellules de tabac, même lorsque cette glycoprotéine est produite sous une forme non glycosylée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 320 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S090
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S090
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.