Effet des cytokines anti-inflammatoires sur la synthèse de fibrinogène et le risque vasculaire induit par les monocytes

par Jérôme Paysant

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Claudine Soria.

Soutenue en 1999

à Rouen .


  • Résumé

    L'augmentation du taux plasmatique de fibrinogène est un facteur de risque vasculaire identifié par de nombreuses études épidémiologiques. Nous avons émis l'hypothèse que cette augmentation n'est que le reflet d'une inflammation vasculaire induite par des cytokines proinflammatoires synthétisées par les monocytes activés. Parmi ces cytokines, le rôle délétère de l'oncostatine M (OSM) a été mis en évidence dans notre laboratoire. Dans ce travail, nous avons montré que le récepteur soluble de l'interleukine(IL-)-6, qui est augmenté par l'OSM, induit une augmentation de fibrinogène lorsque les concentrations en IL-6 sont saturantes. Nous avons établi que trois cytokines déactivatrices des fonctions monocytaires, l'IL-4, l'IL-10 et l'IL-13, diminuent la synthèse de fibrinogène, par différents mécanismes, mais seule l'IL-10 diminue la synthèse d'OSM. Nous avons ensuite analysé l'effet de ces trois cytokines sur le système urokinase/récepteur de l'urokinase (uPA/uPAR) associé aux monocytes, car l'uPAR est impliqué dans l'adhésion des monocytes et l'uPA dans la génération de plasmine, qui peut dégrader la matrice extracellulaire. L'IL-4 et l'IL-13 induisent une augmentation d'expression de l'uPA alors que l'IL-10 provoque à la fois une diminution d'uPA et d'uPAR ce qui induit une diminution de l'adhésion des monocytes aux composants de la matrice extracellulaire. De plus, nous avons analysé l'effet de ces cytokines sur l'expression du facteur tissulaire/inhibiteur du facteur tissulaire (FT/TFPI) sur la membrane des monocytes. L'IL-4 augmente fortement l'activité procoagulante des monocytes essentiellement en raison de la diminution de l'expression de TFPI. En revanche, l'IL-10 en diminuant la synthèse de facteur tissulaire et en augmentant l'expression de TFPI diminue l'activité procoagulante des monocytes. Ces résultats montrent que l'IL-4 et l'IL-13 ne modifient pas de façon significative la synthèse de fibrinogène et pourraient favoriser l'instabilité et la thrombogénicité des plaques d'athérome. En revanche, l'IL-10, en diminuant l'OSM, diminue la synthèse de fibrinogène et les facteurs qui favorisent la fragilisation de la plaque (système uPA/uPAR) et sa thrombogénicité. L'IL-10 pourrait donc constituer une cytokine ayant un effet protecteur du vaisseau contre l'athérothrombose.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 317 références.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S088
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S088
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.