Evaluation et comparaison des immunoglobulines présentes dans les sécrétions de sujets infectés par le virus VIH-1. Application aux essais vaccinaux

par Maurice Raux

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de François Tron.

Soutenue en 1999

à Rouen .


  • Résumé

    En vue de l'exploration de l'immunité muqueuse chez des sujets sains vaccinés par un vaccin SIDA, une étude portant sur une population de sujets infectés par le VIH-1 et au stade CDC II de la maladie a été menée. Les IgG totales, les IgA totales et les IgG et IgA anti-gp 120 MN et anti-p24 LAI ont été testés dans les salives totale, parotidienne et sous-linguale, les sécrétions cervico-vaginales (CVS) le liquide séminal et les prélèvements rectaux. L'albumine sérique était mesurée afin de calculer les coefficients relatifs d'excrétion (RCE). 44 volontaires infectés par le VIH-1 et 52 volontaires sains ont été inclus dans cette étude. Les concentrations en IgG totales dans tous les fluides sont plus élevées chez les sujets séropositifs que dans le groupe contrôlé. Le calcul des RCE a permis de mettre en évidence 3 catégories de prélèvements muqueux : des sécrétions sans production locale d'immunoglobulines comme le sperme, des sécrétions produisant des IgA et dont les IgG ont une origine transudative comme les fluides salivaires et rectaux et enfin les CVS pour lesquelles des IgA et des IgG sont produites localement. Pour tous les fluides la réponse anti-VIH-1 était portée principalement par l'isotype IgG, les titres les plus élevés étant observés dans les CVS. La réponse des IgA anti-VIH-1 est plus faible dans les sécrétions par rapport au sérum. Dans un deuxième temps, la nature de la réponse IgG a été explorée plus avant et les sous-classes d' IgG ont été testées. Le calcul des RCE indique une origine transudative des sous-classes, excepté dans les CVS pour lesquelles on détecte des IgG 1, IgG 2 et IgG 4 produites localement. Seules les CVS montrent une production locale en IgG 1 anti-gp120 MN. Les techniques Elisa développées ont été utilisées pour évaluer la réponse muqueuse anti-VIH dans deux essais vaccinaux des sujets vaccinés par voie parentérale et les niveaux de réponse ont pu être comparés à ceux obtenus chez les sujets séropositifs.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 414 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S044
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S044
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.