Contribution à l'étude du contrôle de la stéroïdogénèse surrénalienne par les peptides dérivés du DBI : localisation, action et mécanismes de transduction

par Olivier Lesouhaitier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Hubert Vaudry.

Soutenue en 1999

à Rouen .


  • Résumé

    Dans la glande surrénale des mammifères, il a été montré que les endozépines stimulent la production de stéroïdes en interagissant avec les récepteurs périphériques des benzodiazépines (PBR), localisés sur la membrane mitochondriale. Toutefois, la présence de PBR au niveau de la membrane plasmique des cellules stéroïdogènes, suggérait que les endozépines pouvaient également agir comme des facteurs autocrines et/ou paracrines. Par une approche immunohistochimique, nous avons observé que, dans la glande surrénale de grenouille, les cellules chromaffines et les cellules de Stilling expriment les endozépines. Nous avons ensuite montré que l'une des endozépines, le triakontatétraneuropeptide (TTN), stimule in vitro l'activité sécrétrice des cellules adrénocorticales. A l'aide de ligands sélectifs, nous avons pu exclure l'intervention des récepteurs des benzodiazépines dans l'effet corticotrope du TTN. Nous avons également montré que le TTN stimule la formation d'AMPc par des fragments de glande surrénale, et qu'un inhibiteur de la protéine kinase A, le compose H-89, diminue significativement l'augmentation de la sécrétion de stéroïdes induite par le TTN. L'éjection de TTN au voisinage d'une cellule stéroïdogène entraîne une augmentation de la concentration de calcium intracellulaire suite à une entrée de calcium via un canal de type L. L'action stimulatrice du TTN sur la sécrétion de stéroïdes est significativement réduite dans un milieu dépourvu de calcium ou en présence d'un bloqueur des canaux calciques de type L. L'ensemble de ce travail montre que le TTN, localisé dans les cellules chromaffines et les cellules de Stilling, stimule par voie paracrine la stéroïdogénèse surrénalienne. L'activité corticotrope du TTN met en jeu un récepteur couplé positivement à une adénylyl cyclase, dont l'activation provoque un influx calcique via un canal de type L. L'ensemble de ces données suggère que les endozépines participent au contrôle local de la stéroïdogénèse surrénalienne.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 505 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S014
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.