Etude de la diversité génétique de souches humaines et environnementales de Mycobacterium avium à l'aide de trois méthodes génotypiques

par Martine Pestel-Caron

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-François Lemeland.

Soutenue en 1999

à Rouen .


  • Résumé

    Malgré l'accroissement exponentiel de l'incidence des infections à mycobactéries du complexe avium intracellulare (MAC) chez les patients infectés par le VIH dès le milieu des années 80, les caractéristiques épidémiologiques de ces infections sont encore très mal connues à ce jour, justifiant la mise en oeuvre de travaux de typage moléculaire de souches humaines et environnementales de MAC. Notre travail a consisté en l'évaluation de deux méthodes d'étude de la diversité génétique de souches : d'une part, une technique de RFLP associée à la séquence d'insertion IS1245, d'autre part une méthode fondée sur l'amplification par PCR des séquences génomiques situées entre deux séquences d'insertion, IS1245 et/ou IS1311, comparativement à l'électrophorèse en champ pulsé, considérée comme méthode de référence. Nos résultats ont montré que le pouvoir discriminant du RFLP IS1245 et de la méthode de typage par PCR pouvait être limité lors de l'investigation de la diversité génétique de souches de M. Avium dans des contextes épidémiologiques complexes, en particulier lors de la recherche de souches communes à plusieurs patients ou d'une source environnementale responsable d'infection à M. Avium. La simplicité et la rapidité de la PCR en font, en revanche, une méthode adaptée aux investigations rapides et/ou comportant peu d'isolats. L'électrophorèse en champ pulsé reste la méthode de choix à utiliser pour une caractérisation moléculaire fiable des souches, malgré son caractère fastidieux. La mise en oeuvre de ces techniques d'analyse moléculaire nous a permis, par ailleurs, de mettre en évidence l'importante diversité génétique des souches cliniques de M. Avium isolées au CHU de Rouen de 1993 à 1998, et de suspecter l'existence d'infections croisées entre patients avec ou sans lien épidémiologique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (128 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 204 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S006
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 99/ROUE/S006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.