L'esthetique de la trace dans l'oeuvre de eudora welty

par JEAN MARC VICTOR

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de JEAN PAUL PICHARDIE.

Soutenue en 1999

à Rouen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A travers l'etude des nouvelles et des romans de eudora welty, ainsi que de son livre pour enfants et de son autobiographie, la reflexion part du constat d'une alternance entre deux regimes narratifs : tantot l'ecriture cherche a situer, ancrer, baliser, et s'acquitter ainsi envers le lecteur de la mission de dire, tantot elle s'emploie a perdre, laisser flotter, brouiller, et produire alors le langage d'une fiction qui s'evertue a taire au moment de raconter. Ce constat conduit a la tentative de definition d'une "esthetique de la trace" qui exige du lecteur la difficile reconnaissance d'affleurements epars et incomplets, qu'il faut accepter de parcourir pour s'approcher d'une forme toujours fuyante. Les trois premiers chapitres proposent une sorte de typologie de la trace, c'est-a-dire de ce que le lecteur percoit (par l'oblique) d'une histoire, d'une voix, d'une image. Le premier chapitre repertorie les constituants elementaires de la diegese (lieux, personnages, evenements) pour identifier les lacunes qu'ils introduisent a l'interieur du reseau narratif. Dans le second chapitre, l'accent est mis sur la materialite et les fractures de l'ecrit (ponctuation, typographie), les strategies obstructionnistes de la syntaxe et les effets d'une ecriture polyphonique. Le troisieme chapitre analyse les images produites par le texte et les techniques d'alteration et d'occultation visuelles. Le dernier chapitre tente d'articuler ces traces entre elles au sein d'une structure narrative dynamique regie par quelques principes directeurs : repetition, retardement et substitution, collage. Il aboutit a la definition d'une ecriture de la reticence, qui prend en compte la participation du lecteur a la configuration du reseau narratif, et qui pose la question du role et des pouvoirs du lecteur face a ceux de l'instance creatrice, entre contrainte et liberte.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 827 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 246 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.