La tolérance au glucose à l'exercice prolongé : influence de l'âge et du sexe

par Nathalie Boisseau

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Paul Delamarche.

Soutenue en 1999

à Rennes 2 .


  • Résumé

    L'@objectif général de ce travail de thèse est de juger des différences de tolérance au glucose à l'exercice prolongé en fonction de l'âge et du sexe. Le glucose plasmatique est un nutriment clé dans la fourniture d'énergie à l'exercice, en particulier lors d'exercices prolongés et modérés. Les mécanismes glucorégulateurs permettant de stabiliser la glycémie sont en partie sous influence hormonale. Le développement de l'enfant s'accompagne d'un développemebnt concomitant des fonctions endocrines. De la mêm̀e façon, la spécificité des hormones sexuelles chez la femme, suggère un climat hormonal qui lui est propre. Ces disparités endocriniennes engendrent certaines modifications des sécrétions et/ou de la sensibilité de certaines hormones clés du métabolisme glucidique pouvant conduire à des adaptations spécifiques du métabolisme du glucose à l'exercice. Nos travaux ont permis d'évaluer l'influence de l'âge et du sexe sur la tolérance au glucose à l'exercice sous maximal prolongé (30 min. 60% de V02 max) et nous mènent aux résultats suivants : 1) Chez l'enfant : on note une altération de la tolérance au glucose à l'exercice. Cette altération du métabolisme glucidique est observée dans les deux sexes et semble liée à une diminution de la sensibilité à l'insuline bien connue au repos en période péripubertaire. 2) : Chez le sujet féminin : La femme sous activité ovarienne (phase lutéale) possède une meilleure tolérance au glucose à l'exercice que son homologue masculin. Enfin l'usage des contraceptifs ne semble pas modifier la tolérance au glucose à l'exercice.


  • Résumé

    The @main aim of this thesis is to provide evidence of specific glucose tolerance to prolonged exercise when comparing age and gender inlfuences. Plasma glucose is a key substrate during exercise, especially during moderate and prolonged events. Euglycemia is maintained through hormonal regulation. Child developpment is concomitant to endocrine evolution. As well, specific sex hormones are important in women to provide their typical hormonal status. These endocrine adaptations provide different reactions to hormone secretion and/or hormone sensitivity related to carbohydrate metabolism during exercise. The present work led us to evaluate the influence of age and gender to glucose tolerance during submaximal prolonged exercise (30 min. , 60% V02 max). The following conclusions may be put forward : 1)In childhood :a lesser glucose tolerance to exercise was obtained as compared to adults. This modification of carbohydrate metabolism is similar in both sex and appear to be related to a lower sensitivity to insulin already observed at rest in the peripubertal stage ; 2)In women : women under ovarian influence (luteal phase) seem to have a better glucose tolerance during exercise as compared to men. Apparently, contraception does not have any influence on glucose tolerance test during exercise

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (241 ff.-[75] p.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 194-232

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.