Lanmor et La Hunaudaye : recherches autour de la naissance d'un chateau médiéval des origines au XIIIe siècle

par Paul François Henry

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Louis Pape.

Soutenue en 1999

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La recherche autour des origines du château de La Hunaudaye, (Plédéliac, Cotes d'Armor), détruit en 1793, montre a partir d'un répertoire archéologique, de la préhistoire a l'antiquité, et de l'étude des talus et chemins, une extension des espaces forestiers environnants postérieure a la tene finale. Le contournement de ces territoires par les voies romaines du haut-empire révèle un enclavement de ceux-ci, qui apparaissent comme un probable domaine du fisc impérial ; fait que semble confirmer l'implantation des paroisses primitives bretonnes et la distribution d'hagiotoponymes lies aux plus anciens évêchés de la péninsule. L'implantation du château de La Hunaudaye a mi-chemin d'un axe reliant directement Corseul, capitale de cité au carrefour routier de Lamballe, au sud de la voie romaine exposée aux incursions côtières du bas empire, se justifie pleinement par la possibilité d'intervenir dans ces deux directions et de contrôler les forets. Les dégagements de maçonnerie de la forteresse ont permis de repérer les états les plus anciens du monument et la réalisation d'une typologie de la céramique en relation avec la stratigraphie. La mise au jour de quelques éléments mobiliers d'époque mérovingienne tend a confirmer les résultats obtenus par l'archéologie du paysage et l'hagiotoponymie

  • Titre traduit

    Lanmor and La Hunaudaye survey : around the birth of mediaeval castle from the origins to the XIIIth century


  • Résumé

    The researches on the origins of La Hunaudaye castle (located in Pledeliac, Cotes d'Armor), destroyed in 1793, show from an archeologic survey (from prehistory to antiquity) and from the study of slopes and roads, an extension of the surrounding forest spaces, coming after the late la tene period. The fact that the nearest roman roads of the early roman empire were going around these territories reveals an avoidance of them. These territories appear to be a probable domain of the imperial tax authorities ; this fact seems to be confirmed by the establishment of the breton primitive parishes and the distribution of hagiotoponyms related to the most ancient bishoprics of the peninsula. The establishment of La Hunaudaye castle, midway from an axis that linked directly Corseul, the capital of coriosolites on the crossroads of Lamballe, with the south of the roman roads which is exposed to the incursions from the coast, on the late empire period, is totally justified by the possibility of intervention, in these two directions, and by the possibility to control the forests. The unearthing of the fortress's walls has permitted the observation of the most ancient states of the monument, and the accomplishment of a typology of ceramics, in relation to stratigraphy. The discovery of some merovingian furniture would confirm the results provided by landscape's survey and hagiotoponymy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol.(1320 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 599 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.