Le cri d'offrande alimentaire chez la poule domestique : determinismes et fonctions

par ALINE-MARIE WAUTERS

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de MARIE-ANNICK RICHARD YRIS.

Soutenue en 1999

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les differentes experiences de ce memoire se proposent de mieux cerner les conditions d'occurrence et les repercussions que peut avoir l'emission du cri d'offrande de la poule domestique. Elles nous permettent d'aboutir a divers constats : 1) l'etat psychophysiologique est determinant dans la propension de la poule a emettre le cri : ainsi, la couveuse n'emet pas, la non-maternelle peu, la pondeuse rarement ; l'emission du cri en grande quantite et son maintien passant par l'acces au statut maternel. 2) divers facteurs lies a l'aliment modulent l'emission chez les maternelles : elles emettent davantage de cris d'offrande lorsque l'item propose est prefere, present en grande quantite ou lorsqu'elles ont faim -si l'item n'est pas hautement appetent. 3) les congeneres sont egalement capables de moduler l'emission : la presence d'une voisine visible diminue l'emission des non-maternelles et des pondeuses -qui ont tendance a rechercher la presence d'autres adultes. Au contraire, la presence d'un groupe materne augmente l'emission des meneuses. Les meneuses sont tres sensibles a l'activite et a la position des jeunes : elles emettent davantage lorsqu'ils emettent du cri d'appel, sont momentanement absents, eloignes et/ou en activite non-alimentaire. Au contraire, elles vocalisent moins en l'absence de reponses renforcantes de leur part a long terme. 4) l'emission du cri provoque -apres apprentissage- une approche rapide et une alimentation accrue du poussin materne. L'activite alimentaire de la poule, couplee a ses emissions repetees, induit l'adoption de preferences alimentaires chez ses jeunes ; preferences qui divergent de celles des non-maternes. Tout ceci nous pousse a considerer la vocalisation comme un cri traduisant l'inclination de l'emetteur a partager ce qu'il a decouvert avec ses partenaires privilegies : ses petits dans le cas de la poule maternelle.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 p.
  • Annexes : 187 ref.

Où se trouve cette thèse ?