Influence de l'axe somatotrope et de l'alimentation sur le developpement du tissu adipeux chez le porc : etude des preadipocytes en culture primaire

par VINCENT GERFAULT

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de JACQUES MOUROT.

Soutenue en 1999

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail a ete entrepris pour etudier l'influence de l'axe somatotrope et de l'alimentation sur le developpement du tissu adipeux du porc pendant la periode neonatale. Les etudes sont realisees sur le tissu adipeux sous-cutane dorsal de porcelets ages de 7 jours ou sur des preadipocytes en culture primaire isoles a partir de ce tissu. Les effets de l'hormone de croissance (gh) et de l'igf-i ont ete determines en s'appuyant sur deux modeles de porc : le porc large white, animal conventionnel et le porc meishan (ms), animal a fort depot de tissu adipeux. La gh et l'igf-i inhibent la proliferation et la differenciation des preadipocytes. L'action de la gh et de l'igf-i sur les preadipocytes est similaire chez les porcs lw et ms. Par contre, la proliferation des preadipocytes des porcs ms est plus elevee que celle des porcs lw. L'influence de la nature de l'allaitement (maternel vs artificiel) sur le developpement du tissu adipeux a aussi ete etudiee. Le pool de preadipocytes dans le tissu adipeux et leur capacite a proliferer sont plus eleves chez les porcelets nourris au lait artificiel que chez ceux nourris au lait maternel. Le potentiel de differenciation des preadipocytes est diminue avec l'allaitement artificiel. Deux approches ont ete utilisees pour etudier les effets des acides gras sur le developpement du tissu adipeux. La supplementation du milieu de culture avec differents acides gras induit une diminution de la proliferation des preadipocytes. De plus, la supplementation du milieu avec l'acide caprique augmente la differenciation des preadipocytes. Cependant, la composition en acides gras du lait, modifie par le regime maternel, n'affecte pas le potentiel de proliferation et de differenciation des preadipocytes chez le porcelet. Ce travail a montre que la proliferation est plus elevee chez les porcelets ms que chez les lw. Elle est aussi plus elevee chez les porcelets nourris au lait artificiel que chez ceux nourris au lait maternel. Il reste a determiner s'il existe une relation entre la proliferation pendant la periode neonatale et le developpement ulterieur du tissu adipeux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 135 p.
  • Annexes : 254 ref.

Où se trouve cette thèse ?