Écobiologie de Trybliographa Rapae W. (Hymenoptera : Figitidae), endoparasitoide de la mouche du chou Delia Radicum l. (Diptera : Anthomyiidae)

par Nabila Kacem Haddj Elmrabet

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Pierre Nénon.

Soutenue en 1999

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La mouche du chou Delia Radicum (Diptera : Anthomyiidae) est le principal ravageur phytophage sur 400 000 ha de culture de crucifères en Bretagne. Trybliographa Rapae (Hymenoptera : Figitidae) est le parasitoi͏̈de le plus fréquemment rencontré en association avec le diptère. Les travaux ont été conduits dans le cadre du GIS lutte biologique et intégrée dans l'ouest de la France avec comme objectif principal, à partir des données acquises, de proposer les modalités de conduite d'un élevage de masse. Apres l'étude ultrastructurale de la morphologie et de l'équipement sensillaire de l'antenne femelle et de l'ovipositeur, en liaison avec une thèse sur la sélection de l'hôte, nos recherches ont concerné la biologie de la reproduction et du développement, et les interactions immunitaires dans le système hôte-parasitoide. La biologie de la reproduction et du développement a été étudiée dans un système tritrophique initié par les crucifères : l'appareil reproducteur, le fonctionnement ovarien, le rythme de ponte nycthéméral et quotidien, l'effet présence ou absence du male sur la fécondité. La longévité a été mesurée au laboratoire. Le développement preimaginal de T. Rapae passe par 4 stades larvaires qui ont été décrits. L'effet de la température sur la durée de développement a été quantifié. Les seuils thermiques de développement ont été calculés. L'étude du fonctionnement du système hôte-parasitoide a porté sur l'étude des caractéristiques biologiques et démographiques de l'hôte et du parasitoide. La réponse fonctionnelle de T. Rapae intégrant le taux de recherche efficace et le taux de manipulation a été menée sur les 3 stades larvaires de D. Radicum. Deux types de particules probablement virales ont été mis en évidence dans les glandes annexes associées à l'appareil reproducteur femelle dans trois souches géographiquement éloignées. L'influence de la plante-hôte chou-fleur et rutabaga sur les caractéristiques écobiologiques de T. Rapae a été étudiée. L'ensemble des résultats est discuté pour d'une part situer T. Rapae dans l'ensemble des systèmes hôtes-parasitoides et d'autre part pour dégager les modalités de conduite d'un élevage en conditions optimales


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (101 p.)
  • Annexes : 320 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1999/35
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'entomologie.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : ento4759
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.