Chocs asymétriques, rigidités salariales et processus d'ajustement en union économique et monétaire

par Virginie Guigo

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Jacques Durand.

Soutenue en 1999

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'objet de la thèse est d'évaluer les coûts en terme de chomage induits par le passage à la monnaie unique lorsque les pays membres font face a des chocs macroéconomiques négatifs. Ainsi, ce travail essaie de chiffrer la hausse de chomage induite par certaines perturbations, puis de comparer cette hausse en fonction du régime de change dans lequel on se trouve : changes flexibles ou union monétaire. Dans la premiere partie, nous mettons l'accent sur les différents problèmes théoriques soulevés par le passage à la monnaie unique. L'étude de la politique budgétaire, en tant qu'instrument d'ajustement alternatif au taux de change permet, de constater que l'outil budgétaire ne pourra pas toujours, en uem, repondre aux chocs asymétriques d'offre ou de demande. Or, comme nous ne pouvons exclure la présence de perturbations asymétriques en uem, pour que cette dernière soit viable, en particulier a long terme, un autre mécanisme d'ajustement doit se mettre en place : c'est le rôle assigné au marché du travail. Une des questions clés est alors d'apprécier dans quelle mesure le marché du travail réagit aux fluctuations de l'offre et de la demande : par des ajustements de prix (variation du salaire réel) ou de quantités (variation de l'emploi). Plus précisement cette question nous améne a étudier les origines possibles d'une rigidité des marchés du travail européens. La seconde partie propose une vérification empirique de la prédominance des ajustements par les quantités en union monétaire. Une estimation d'équations de salaires permet de mettre en évidence que les degrés de flexibilité des salaires sont très différents dans les pays européens. En effet, les caractéristiques du marché du travail ne sont pas identiques, en particulier le degré de centralisation des négociations collectives. D'autre part, une analyse graphique des mécanismes d'ajustement à la fois en changes flexibles et en union monétaire montre que les processus différent largement et que l'impact des chocs sur les variables clés du modèle est bien influencé par le degré de rigidité des salaires. Enfin, des simulations permettent de vérifier que la variabilité du chomage est bien plus forte en union qu'en changes flexibles. Ainsi, il en ressort une efficacité accrue de la politique budgétaire sur le secteur reel mais également des répercussions plus néfastes des chocs négatifs sur ce même secteur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : & vol. 372 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 214 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN1999/6

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1201-1999-6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.