Catalyse asymetrique : tautomerisation d'enols prochiraux et synthese de ligands enantiopurs

par STEPHANE LETINOIS

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Françoise Hénin.

Soutenue en 1999

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis de nombreuses annees, notre laboratoire s'est investi dans la protonation enantioselective d'enols prochiraux generes par photochimie. Ces reactions realises sur des substrats aussi divers que des esters ,-insatures ou des cetones aromatiques trisubstituees en ont en commun de presenter de fortes inductions d'asymetrie lorsqu'une quantite catalytique d'aminoalcool enantiopur est presente. La premiere partie de ce memoire consiste en l'etablissement, pour la tautomerisation de photoenols catalysee par des aminoalcools, des mecanismes probables et de leur loi cinetique associee puis de leur confrontation aux mesures cinetiques realisees en flash photolyse. Le schema cinetique etabli est en accord avec l'intervention d'un intermediaire dans la tautomerisation enol-carbonyle et nous avons montre : - que dans l'acetonitrile, la tautomerisation pour les esters a lieu via un dienolate intermediaire qui est vraisemblablement protone par l'ammonium resultant. L'analyse realisee sur les photoenols derives de cetones aromatiques suggere aussi l'intervention d'un schema reactionnel en plusieurs etapes. - que dans l'hexane ce sont deux molecules d'inducteur qui interagissent avec le dienol pour l'etat de transition conduisant a l'ester deconjugue. Une reflexion globale, s'appuyant notamment sur la deconjugaison de carboxylates d'ammonium ,-insatures, nous a conduit a supposer que l'induction d'asymetrie etait principalement conditionnee par les interactions de l'inducteur avec les substituants portes par le carbone prochiral. La deuxieme grande partie de ce memoire concerne la reactivite des nitriles dans des conditions d'hydrogenation en presence d'aminoalcool. Selon le catalyseur utilise, a base de palladium ou de rhodium, nous avons pu acceder selectivement et avec de bons rendements a des aminoalcools n-substitues ou des oxazolidines. Ce travail a permis de proposer une voie simple de reduction des nitriles en aldehydes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 p.
  • Annexes : 92 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.