Taiohae : mai 1804 : escale de la première circumnavigation russe

par Georges Adassovsky

Thèse de doctorat en Civilisation

Sous la direction de Serge Dunis.

Soutenue en 1999

à Polynésie française .


  • Résumé

    Jusqu'aux années 1980, l'anthropologie de la société marquisienne de Taiohae s'appuyait principalement sur les témoignages de krusenstern et de Langsdorff, membres de l'expédition russe qui fit escale en mai 1804, ainsi que sur celui de Joseph Kabris, aventurier français vivant sur place à la mêm époque. La publication en Australie des mémoires d'Edward Robarts, autre aventurier, anglais celui-là, présent sur les lieux à la même date, a permis une première évolution des idées reçues et une remise en cause des opinions concernant la "barbarie" de cette société. Aujourd'hui, l'ouverture des archives russes, et notamment de celles de la flotte de guerre, permet de disposer de témoignages supplémentaires émanant de personnages ayant participé à la même expédition de 1804. Cette thèse présente les traduction de ces nouveaux récits, accompagnés de commentaires cherchant à préciser la vision particulière de chaque auteur, liée à son environnement personnel et de civilisaton. Dans cette optique, les biographies aussi détaillées que possible de chaque protagoniste ont été développées, et les différents faits de civilisation russe du début du XIXème siècle utiles à la compréhension des comportements, rappelés. La confrontation des différents récits permet de cerner avec plus de précision la vérité historique, et de construire une vision de la société marquisienne de façon plus excate que celle qui ne pouvait s'appuyer que sur les témoignages connus jusqu'à présent. Le récit de Krusenstern en effet, tout en restant précieux sur bien despoints, est sujet à critiques sur d'autres. La vie de certains personnages a inspiré plusieurs auteurs littéraires : c'est le cas en particulier de celle de Nicolas Rezanov. Sa biographie a été particulièrement développée pour cette raison, ainsi que l'histoire de son conflit avec Krusenstern, dont le point culminant eut lieu lors de l'escale de Taiohae, et que les différents historiens russes ont occultés depuis 1880.


  • Résumé

    Up until the 1980's, the anthropology of the Taiohae Marquesan society depended mainly on the testimonies of Kruzenshter and Langsdorff, members of the russian expedition that made a stop over in May 1804, as well as on the account of Joseph Kabris, a French adventurer who lived there at the same time. The publication in Australia of the journal of Edward Robarts, an English adventurer who lived therre at the same time, propelled the first change in classic ideas concerning the "barbary" of th Marquesan society. Now, the opening of the Russian archives, and especially those of the Navy, offer more testimonies from people who participated in the 1804 expedition. This dissertation offers a translation of these new accounts, with commentaries aiming to explain the particular point of view of each author, based on his personal background and cultural imprint. For this purpose, each author's biography has been researched, as well as the cultural facts concerning 19th century Russia. The comparison of the different testimonies enbles the reader to have a more precise view of the true historic facts, and to build a better understanding of the marquesan society as compared to the earlier accounts. Kruzenshtern's text, while accurate in many respects, deserve criticism in some others. Some navigators' lives inspired several literay works, as did, for example, Rezanov's life. This is the reason why this dissertation pays particular attention to his biography, as well as to the story of his conflict with Kruzenshtern, that erupted while in Taiohae, and which Russian historians concealed ever since 1880.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (464 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 455-464

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : RT 108
  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 1999 ADAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.