Poétique du surnaturel : études comparées de la nouvelle fantastique "classique" en Chine et en France

par Feng Fang Chen

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Claude Viot-Murcia.

  • Titre traduit

    ˜The œpoetic of the supernatural : a comparative study of Chinese and French "classical" fantastic short stories


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette étude se propose de comparer les genres fantastiques de culture française et chinoise, au travers d'une approche descriptive du corpus complétée d'une analyse thématique. On s'attachera également à mieux comprendre le fonctionnement morphologique des récits fantastiques, et à comparer les discours qui y sont développés. Dans une première partie, nous tentons une approche socio-historique des genre fantastique français et zhiguai ("fantastique") chinois, ainsi que de la critique y afférente, à partir d'une simple question : le genre fantastique est-il uniquement occidental ? Dans une deuxième partie, nous nous livrons à une approche thématique du fantastique, en tentant des rapprochements entre des thèmes issus de la culture chinoise et des thèmes plus proprement français. Dans la troisième partie, nous essayons de dégager la morphologie du récit fantastique, en nous intéressant au personnage, au phénomène fantastique (surnaturel), à l'espace et à la temporalité. Dans la quatrième partie, nous nous penchons sur les discours comparés du fantastique. De manière à permettre une typologie des syntaxes du récit, nous proposons un certain nombre de schémas permettant d'exprimer simplement les mouvements du réel (R) et de l'irréel (I). L'acte de narration fantastique a recours à divers modes narratifs, on peut notamment s'intéresser aux encadrements de récits. Pour ce qui est de la situation narrative, elle est plus volontiers homodiégétique en France, et hétérodiégétique en Chine. Le temps de la narration pose le problème du rapport entre le temps de l'histoire et de la narration. La mise en texte fantastique fait appel aux lieux communs, aux figures et aux lieux stratégiques. Dans notre conclusion, nous risquons l'idée de l'existence de structures archétypales des récits fantastiques communes aux deux cultures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (429 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 404-429

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1999-13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.