Biochronologie et dynamique évolutive des distichoceratinae (ammonitina, callovien)

par Pierre-Alain Baloge

Thèse de doctorat en Paléontologie

Sous la direction de Elie Cariou.

Soutenue en 1999

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une riche faune d'ammonites du callovien superieur provenant de l'ouest de la france (anjou et poitou), collectee in situ, a fourni de nombreux exemplaires de distichoceratinae qui ont permis une restructuration complete de la sous-famille. La presente etude traite de la systematique et de la dynamique evolutive d'une population a effectif reduit, (1-5% des populations successives) ; vingt et une morphoespeces definies selon une conception populationnelle ont ete detaillees : sept sont nouvelles. Des sous-especes chronologiques ont ete distinguees pour deux lignees specifiques a evolution graduelle : onze ont ete decrites dont six nouvelles. L'etude phyletique des distichoceratinae conduit a distinguer seulement deux sous-genres distichoceras s. S. Et geminites nov. Subgen. . La classification purement typologique et largement artificielle (moore, 1957) est abandonnee. Le schema phyletique montre nettement l'origine monophyletique de la sous-famille et plusieurs phases de reorganisation importante ; une fois individualisees, les morphoespeces evoluent plus ou moins graduellement. La distribution stratigraphique des distichoceras s. I. Est etablie ; les especes pourraient etre raisonnablement utilisees comme biomarqueurs dans le cadre d'une zonation parallele pour le callovien moyen et le callovien superieur de l'europe occidentale. L'apparition de la sous-famille est beaucoup plus precoce que precedemment suppose, (sommet du callovien moyen) ; elle se produit des la limite callovien inferieur-moyen. Distichoceras s. S. Apparait a la base de la zone a coronatum et n'est plus cantonne au callovien superieur comme communement admis. Leur disparition au sommet du callovien superieur s'effectue tres rapidement. Les distichoceratinae montrent une grande extension paleogeographique au cours du temps. D'abord confines, semble-t-il, a la province submediterraneenne (domaine tethysien) durant le callovien moyen, ils atteignent une repartition semi-cosmopolite avec l'espece bicostatum au cours callovien superieur (de la province andine du domaine pacifique jusqu'aux provinces indo-malgache et himalayenne, i. E. A travers toute la tethys).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 324 p., 10 p. de pl
  • Annexes : 328 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 99/POIT/2377
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99 POIT 2377
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.