Caractérisation moléculaire du métabolisme du mévalonate chez les eucaryotes ; l'hydroxyméthylglutaryl coenzyme A synthase de saccharomyces cerevisiae et la mévalonate diphosphate décarboxylase d'arabidopsis thaliana

par Hélène Cordier

Thèse de doctorat en Biomembranes

Sous la direction de Francis Karst.

Soutenue en 1999

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La voie du mevalonate aboutit chez les eucaryotes a la production d'isoprenoides, une large famille de molecules intervenant dans de nombreuses fonctions cellulaires (structure des membranes, respiration, photosynthese, maturation proteique, transduction des signaux). Les isoprenoides sont assembles a partir d'un element de base, l'isopentenyl diphosphate (ipp). Nous nous sommes interesses a deux enzymes precoces de la voie de biosynthese des isoprenoides, l'hydroxy-methylglutaryl coenzyme a synthase (hmgs) de s. Cerevisiae, et la mevalonate diphosphate decarboxylase (mvd) d'a. Thaliana. L'hmgs catalyse la deuxieme etape de synthese, la condensation d'acetyl-coa et d'acetoacetyl-coa en hmg-coa. La mvd catalyse la decarboxylation du mevalonate en ipp. Le gene erg13 codant l'hmgs de levure a ete clone par amplification genique, ce qui nous a permis de determiner sa sequence nucleotidique et de construire une souche de levure deletee de ce gene. Deux alleles mutants ont ete isoles et les mutations ponctuelles identifiees. L'analyse de la sequence peptidique et l'etude d'une forme tronquee de l'enzyme suggerent l'existence d'une forme mitochondriale de l'hmgs chez la levure. L'adnc codant la mvd d'a. Thaliana (atmvd1) a ete isole. Il s'agit d'un gene preferentiellement exprime dans les racines de la plante. L'analyse genomique suggere l'existence d'un second gene homologue a atmvd1. Atmvd1 complemente le mutant de levure deficient en activite mvd. Les mvd de s. Cerevisiae et d'a. Thaliana forment des homodimeres aussi bien que des heterodimeres in vivo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 f
  • Annexes : 315 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 99/POIT/2324
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.