Développement de techniques analytiques couplées (HPLC-ICP-MS et EC-ICP-MS) pour la spéciation de métalloïdes (arsenic, sélénium, antimoine et tellure)

par Corinne Casiot

Thèse de doctorat en Chimie et microbiologie de l'eau

Sous la direction de Martine Potin-Gautier.

Soutenue en 1999

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les éléments traces et en particulier les métalloïdes tels que l'arsenic, le sélénium, l'antimoine et le tellure peuvent se présenter dans l'environnement sous différentes formes chimiques, qui conditionnent leur toxicité, leur biodisponibilité et leur capacité à migrer. Ce travail présente le développement de deux techniques analytiques de spéciation multiélémentaire, associant une technique séparative (chromatographie liquide, électrophorèse capillaire) et un détecteur spécifique et très sensible, l'ICP-MS. La chromatographie d'échange d'anions couplée à l'ICP-MS a permis la séparation simultanée de onze espèces organiques et inorganiques de l'arsenic (As III, As V, MMa, DMa), du sélénium (Se IV, Se VI, SeCyst, SeMet), de l'antimoine (Sb V) et du tellure (Te IV et Te VI). Les limites de détection, comprises entre 0,02 et 3 g/l, ont permis l'analyse d'extraits de sols et de tissus biologiques (poisson, levures). Plusieurs protocoles ont été testés pour l'extraction du sélénium contenu dans une levure. Différentes classes de composés séléniés (protéines, acides aminés, composés inorganiques) ont été mises en évidence par chromatographie d'exclusion stérique. L'adénosyl-séléhomocystéine a été identifiée par spectrométrie de masse electrospray. Un couplage entre l'électrophorèse capillaire (EC) et l'ICP-MS a été développé. Trois nébuliseurs ont été testés pour l'interface : le Babington, le MCN-100 et le Micromist. Ce dernier a permis des séparations reproductibles et une amélioration de la sensibilité par rapport à l'UV. Les limites de détection sont comprises entre 6 et 58 g/l pour les espèces étudiées de As, Se, Sb et Te. L'analyse d'extraits de sols a montré les possibilités de cette technique pour l'analyse d'échantillons réels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : US 17298
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.