Etude de matériaux adsorbants pour le prélèvement de composés volatils odorants : Application au prélevement d'un effluent industriel

par Véronique Teetaert

Thèse de doctorat en Chimie et microbiologie de l'eau

Sous la direction de Olivier Thomas.

Soutenue en 1999

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est l'étude de l'adsorption de composés volatils à caractère odorant sur matériaux absorbants en vue de leur analyse physico-chimique. L'analyse des composés odorants grâce à des outils analytiques performants tels la Chromatographie en phase gazeuse couplée à la Spectrométrie de Masse, nécessitent néanmoins souvent une étape préconcentration des gaz pour atteindre leurs seuils de détection. Une technique facile à mettre en œuvre est l'adsorption sur cartouches remplies d'adsorbants, la récupération de l'échantillon s'effectuant généralement par voie thermique. Dans ce contexte, le choix du bon adsorbant possédant des capacités d'adsorption importantes et une certaine sélectivité vis-à-vis des molécules odorantes n'est pas aisée. Ce travail a permis de tester certains adsorbants communément utilisés à savoir le Carboviese SIII, le Carboxen 564, le arboxen 569, l'HayeSepQ et enfin le Tenax TA. L'adsorbant exclusivement microporeux se révèle être le plus efficace pour l'adsorption des molécules odorantes modèles choisis dans les trois familles odorantes (oxygénés, azotés et soufrés). Une étude sur des combinaisons d'adsorbants n'a montré aucune amélioration de l'adsoption de ces mêmes molécules même dans le cas d'un mélange complexe sauf pour le 1-propanethiol. Enfin, une étude sur un effluent issu de l'industrie de pâte à papier a montré l'importance de l'effet de matrice d'un tel effluent. Il faut s'affranchir de cette matrice, majoritairement constituée de composés terpéniques, pour exploiter les capacités des adsorbants. Tout d'abord le Carboxen 564 semble montrer les caractéristiques les plus intéressantes du fait de l'aptitude de ce dernier à piéger tant les composés lourds que légers. D'autre part, cette fois, les lélanges d'adsorbants de type HayeSepQ-Carbosieve SIII ou HayeSepQ-Carboxen 564 semblent être intéressants pour le prélèvement de cet effluent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 p.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliographie p.198-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : US 17206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.