De l'homme marquisien au citoyen français d'outre-mer : de la fin du XVIII ème siècle à nos jours : étude historique pour une contribution à la quête identitaire du peuble marquisien contemporain

par Michel Bailleul

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Paul de Deckker.

Soutenue en 1999

à l'Université française du Pacifique .


  • Résumé

    Cette these tire son origine de la connaissance par l'auteur de l'archipel des marquises ou il arrive comme enseignant a taiohae en 1972. C'est une etude historique sur fond de quete identitaire. Dans la premiere partie, il s'attache aux structures de la societe marquisienne fin xviiieme -debut xixeme, c'est un tableau ethnohistorique de la societe marquisienne a l'arrivee des occidentaux presente autour de deux grands themes : consensus de paix et consensus d'affrontement. Dans les deux autres parties, il s'agit d'un recit qui traite des evenements. Il a fait le choix de 1880 pour articuler ce recit en deux parties. Jusqu'a cette date, il n'y a pas de politique pour l'archipel, et les desordres finissent par agacer le ministere. Il y est mis fin au cours de la campagne dite "de pacification". On attend alors la disparition de la population, ce qui semble ineluctable, avec seulement 2080 habitants en 1925. Mais dans la troisieme decennie du xxeme siecle, les marquises amorcent un redressement demographique, grace a une action sanitaire simple et energique. Les valeurs occidentales ont enfin raison du peuple marquisien : apres 1945, l'essentiel de la population adulte travaille, surtout dans l'exploitation du coprah ; les jeunes vont a l'ecole, et tous ou presque sont catholiques. Les autorites coloniales rattrapent le temps perdu en dotant progressivement le pays des infrastructures qui lui avaient toujours manque. L'auteur conclut sur l'etat actuel de la quete identitaire aux marquises. Son cote purement intellectuel marque le pas. Mais dans ses aspects pratiques et festifs, elle ne manque pas de vitalite, par les festivals, par l'etude et la pratique de la langue, par les tatouages, qui ont perdu leur sens esoterique, mais qui ont trouve un sens identitaire, par l'artisanat artistique qui a pris le relais de l'artisanat fonctionnel. Une identite nouvelle prend forme, tandis que se dessinent des projets pour le developpement de l'archipel.


  • Résumé

    This thesis has its origin in the knowledge's author of the marquesas archipelago, where he arrived as teacher at taiohae in 1972. It's a historical study with quest of identity in the background. In the first part, he describes the structure of the marquesan society about 1800 ; it's an ethnohistorical picture of the marquesan society on arrival of the westerners, presented around two broad topics : consensus of peace and consensus of confrontation. In the two other parts, it's an account which treats of events. He made the choice of 1880 to articulate this account in two parts. Until this date, there is no policies for the archipelago, and the disorders end up aggravating the ministry. It is put an end to this situation during the "campaign of pacification". One then awaits the disappearance of the population, which seems inescapable with only 2080 inhabitants in 1925. But in the third decade of the 20th century, the marquesas start a demographic rectification, thanks to a simple and energetic medical action. The western values get the better of marquesan people : after 1945, the main part of the adult population works, especially in copra crop ; the youth go to school, and all or almost are catholic. The colonial authorities make up for lost time by gradually equipping the country with the infrastructures which were always lacking. The author concludes on present state of quest of identity in the marquesas. Its purely intellectual way marks time. But in its practical and festive sides, there is no lack of opportunities : tatooes, which have lost their esoteric meanings, and found an identitary one ; artistic craft industry, set in functional one. A new identity is born, while projects for the development of the archipelago take shape.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Ministère de la culture de Polynésie française à Tahiti

Les îles Marquises : histoire de la Terre des Hommes, Fenua Enata, du XVIIIème siècle à nos jours


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 509 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 678 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2816
  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 1999 BAI
  • Bibliothèque : Université de la Nouvelle Calédonie (Nouméa). Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH UFP 1999 BAI
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Ministère de la culture de Polynésie française à Tahiti

Informations

  • Sous le titre : Les îles Marquises : histoire de la Terre des Hommes, Fenua Enata, du XVIIIème siècle à nos jours
  • Dans la collection : Cahiers du patrimoine
  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-225. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.