Etude comparee de l'ontogenese morphologique et comportementale de deux especes de spermophiles du mexique : spermophilus spilosoma & spermophilus mexicanus

par VALERIE MANDIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Patrick Gouat.

Soutenue en 1999

à Paris 13 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Spermophilus spilosoma et s. Mexicanus sont deux ecureuils terrestres etroitement apparentes, sympatriques et syntopiques a mapimi (mexique). Ils coexistent dans ce milieu, drastique alors que la proximite de leurs niches ecologiques et leurs similitudes biologiques auraient du entrainer l'exclusion d'une des deux especes. Dans le cadre de la recherche des mecanismes pouvant expliquer cette coexistence, l'etude comparee de l'ontogenese de s. Spilosoma et s. Mexicanus a ete entreprise. Les deux especes etudiees sont nidicoles et tres semblables dans leur developpement physique bien que s. Spilosoma tende a etre plus precoce que s. Mexicanus. D'apres leurs modalites d'hibernation, s. Mexicanus, hibernant vrai, aurait du se developper plus rapidement que s. Spilosoma, hibernant occasionnel. La comparaison de nos resultats avec ceux obtenus chez d'autres sciurides, nous amene a conclure que s. Spilosoma se developpe plus vite que prevu. S. Spilosoma et s. Mexicanus presentent des capacites physiques semblables et pourtant different clairement dans leur repertoire agonistique. Nous montrons que les postures specifiques ne sont jamais exprimees par les jeunes de l'autre espece et que leur expression est relativement independante de l'environnement maternel. Les adultes des deux especes presentent un faible niveau de socialite, meme si les strategies socio-spatiales utilisees sont differentes. S. Spilosoma presente une tolerance sociale elevee quel que soit le degre de familiarite, tandis que s. Mexicanus est plus tolerant avec un familier qu'avec un congenere inconnu. Le faible niveau de comportement agonistique au sein d'une portee, chez les deux especes, permet le maintien de la cohabitation des jeunes jusqu'a l'entree en hibernation. Les jeunes de portees differentes sont egalement tres tolerants. A l'entree en hibernation, contrairement aux autres sciurides peu sociaux, les jeunes n'expriment donc pas encore le meme type de comportements que les adultes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 p.
  • Annexes : 211 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1999 033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.