Recouvrement d'un substrat d'alumine par bioverres. Etude in vitro et in vivo

par REMY-SIMON NIZARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Laurent Sedel.

Soutenue en 1999

à Paris 13 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'utilisation de l'alumine dans le cadre protheses articulaires est justifie par ses bonnes proprietes de frottement et sa faible usure. Neanmoins, au vu des resultats cliniques, son ancrage dans l'os a long terme reste a ameliorer. Les bioverres sont, sous certaines conditions, des produits bioactifs. Le but de ce travail a ete de tenter d'utiliser cette bioactivite en recouvrant un substrat d'alumine de deux types de bioverres : un verre silicate, un verre phosphate. In vivo, l'etude des materiaux massifs a montre que les verres silicates etaient bioactifs avec un contact osseux predominant. En revanche, le verre phosphate a montre essentiellement du tissu osteoide a son contact. L'alumine etait entoure en predominance de tissu fibreux. Ces resultats etaient correles aux resultats in vitro ou la formation d'hydroxyapatite n'etait observee qu'au contact du verre silicate. L'etude des implants d'alumine recouverts des deux types de verres ont montre qu'ils etaient entoures in vivo de facon predominante de tissu osteoide. La comparaison aux implants massifs montrait que le verre phosphate et l'alumine recouvert de verre phosphate se comportaient de facon similaire. Par contre, le verre silicate et l'alumine recouverte de verre silicate avaient des comportements tres differents. Ces observations in vivo, correlees aux observations in vitro, ont fait supposer le role de l'aluminium dans ce type de reponse. C'est pourquoi, une experience complementaire in vitro evaluant le retentissement de l'introduction d'aluminium dans la formation du cristal d'hydroxyapatite a ete realisee. Cette experience a montre que la maturation de l'hydroxyapatite etait influencee par la presence de quantite faible d'ions aluminium. En conclusion, des implants d'alumine recouverts de ce type de verre ne sont pas des produits utilisables dans le cadre des protheses articulaires. D'autres types de verres pour lesquels le procede de recouvrement n'est pas realise a haute temperature sont a l'etude.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 p.
  • Annexes : 10 ref.

Où se trouve cette thèse ?