Interferometrie atomique stern-gerlach : champs magnetiques comobiles et double interferometre

par KARINE BRODSKY

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JACQUES BAUDON.

Soutenue en 1999

à Paris 13 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'interferometre atomique stern-gerlach se base sur l'interaction du moment magnetique des atomes avec un potentiel magnetique ; l'effet stern-gerlach correspond au couplage de ce moment a une variable de translation du centre de masse, et rend possible la separation spatiale du faisceau atomique lors de la superposition coherente. Deux applications utilisant ce dispositif sont presentees. La premiere concerne l'introduction de champs magnetiques d'interaction se deplacant a des vitesses de l'ordre des vitesses atomiques, ou champs comobiles. De tels champs ont permis de mettre en evidence un effet de filtre en vitesse correspondant a la selection de la vitesse resonnante (la vitesse atomique egale a la vitesse de deplacement du champ) ; on montre que la transmission de ce filtre interferentiel ne depend que du nombre de periodes spatiales du potentiel comobile. Une configuration a deux zones de champs comobiles, analogue a celle de ramsey dans le domaine des radio-frequences, a aussi permis de montrer qu'on peut augmenter la sensibilite aux changements de vitesse du dispositif. La seconde application concerne l'utilisation d'une succession de deux interferometres, ou double-interferometre. Les resultats obtenus s'interpretent comme lies a un effet zenon quantique, qui s'observerait idealement dans la limite d'une succession d'un nombre arbitrairement grand d'interferometres, correspondant alors a une situation d'observation quasi-continue du systeme. Le passage, pouvant s'operer continument, d'une configuration d'interferometre simple a double objet de phase a celle du double interferometre est par ailleurs etudie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 76 p.
  • Annexes : 31 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1999 011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.