Etude des mecanismes de l'inactivation cellulaire de saccharomyces cerevisi par de hautes pressions isostatiques

par Murielle Hayert

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PATRICIA GERVAIS.

Soutenue en 1999

à Paris 13 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail a permis d'analyser les effets des hautes pressions sur l'inactivation de saccharomyces cerevisi. La determination de la viabilite apres un traitement hautes pressions s'est revelee difficile et la methode des unites formant colonies a ete retenue pour sa haute sensibilite. Les faibles temps de sejour et la depressurisation brutale n'ont pas d'effet sur l'inactivation de saccharomyces cerevisi. Son etude cinetique pour differents niveaux de pression a souligne l'importance d'une phase de sensibilisation a la pression precedant la phase de destruction. Cette cinetique complexe est decrite par un modele cinetique a deux etapes successives. L'addition d'ethanol ou d'acides genere une barosensibilisation variable alors que la supplementation en glycerol induit une baroresistance. L'action de ces molecules depend de leur affinite avec la membrane. Une protection supplementaire induite par le glycerol, tout comme celle acquise apres une pressurisation, serait due a une reponse biologique au stress. L'alteration de la membrane est a l'origine d'une perte d'eau cellulaire qui provoque une diminution du volume de saccharomyces cerevisi sous pression et de trois autres modeles membranaires (liposome, spheroplaste, cellule animale). Une transition de phase liquide-gel a ete mise en evidence chez le liposome et semble exister chez la levure. La desagregation des spheroplastes et des cellules animales est due a une perte de la pression de turgescence et a des modifications structurales membranaires. Les flux de matiere observes lors de la depressurisation sont predits par l'evolution des proprietes mecaniques des systemes. Deux comportements de permeabilisation selective apparente sont identifies : des transferts de glycerol et acides nucleiques dependants de la pression et des transferts d'ions independants de la pression. Ces transferts sont responsables de la perte de l'homeostasie de la levure et de la mort.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 191 P.
  • Annexes : 230 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1999 029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.