La folie féminine et ses représentations romanesques dans quelques oeuvres algériennes et libanaises

par Lei͏̈la Mallem

Thèse de doctorat en Littérature francophone

Sous la direction de Beïda Chikhi.

Soutenue en 1999

à Paris 13 .


  • Résumé

    Ces oeuvres s'inserent dans une litterature de remise en question qui prone la valorisation de la femme par le surgissement de la parole et de l'ecriture feminines et par la rehabilitation de son corps et de sa sexualite. Les ecrivains y cultivent tous, chacun a sa facon, la provocation et y glorifient l'amour. Leur originalite reside dans une recherche au niveau de l'ecriture-(catharsis) qui se pose comme une urgence. Le tissu textuel subit dans ses structures narratives et dans le style meme de la narration l'effet de l'obsession, du delire et du delabrement mental des narratrices qui transgressent les normes grammaticales (comme elles le font avec les codes sociaux). Ces recits traduisent un profond malaise double d'une angoisse existentielle radicale, et se situent a la frontiere de lalucidite et de la folie ; la nevrose et les souvenirs y tiennent une place de choix, mettant a nu l'enfance saccagee ou se situe le noeud du desequilibre. La folie, dont les auteurs font l'apologie, en est le theme privilegie, mais il s'agit la d'une folie sociale, "intellectuelle" et raisonnante qui explose dans toute sa demesure, une folie-"alibi" pour contourner la claustration, bousculer les interdits, vivre l'amour, et exprimer l'indicible, une option pour echapper a la realite et sordide et douloureuse. Mues par un desir de vivre exacerbe, les heroines - comme leurs auteurs - ont un gout prononce pour l'errance, dans une quete eperdue de l'identite et d'un amour impossibles. Discours analytique et discours social envahissent les textes qui donnent a voir un pouvoir patriarcal et destabous ebranles par la revolte feminine, par les mutations socio-economiques, par l'histoire et par la modernite, ce qui ne se fait pas sans traumatisme. Mais la souffrance et l'angoisse sont ce que les personnages connaissent le mieux.

  • Titre traduit

    The feminine madness and its romantic representations in some algerian and lebanese works


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 353 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1999 077
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.