L'expression du but en français : des locutions conjontives finales aux substantifs prédicatifs de but

par Iee-Jung Kim

Thèse de doctorat en Informatique linguistique

Sous la direction de Gaston Gross.

Soutenue en 1999

à Paris 13 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le present travail a pour objectif une nouvelle approche des locutions conjonctives et prepositives, en l'occurrence les locutions conjonctives finales. Apres les avoir analysees, il s'agit d'etablir une typologie semantique des predicats figurant dans ces locutions : nous les appelons predicats de but (i. E. Dans le but de, avec le desir de, avec l'intention de, etc. ). Contrairement aux grammaires traditionnelles, nous pensons que les locutions conjonctives et prepositives ne sont pas des elements accessoires et qu'elles s'inserent dans le vaste domaine des predicats. Grace a la nouvelle approche que propose g. Gross depuis quelques annees, on arrive a mettre en relation la notion de locutions conjonctives et prepositives et la notion de predicats : nous considerons ces locutions comme une des etapes transformationnelles caracterisant les predicats qui les constituent. Dans ce travail, l'analyse s'effectue en deux temps : la premiere partie etudie les phrases complexes a locutions conjonctives finales ; la seconde partie traite de la typologie semantique des predicats de but. Dans la premiere partie, nous montrons que les locutions conjonctives finales ne sont pas figees et qu'elles peuvent faire l'objet d'une analyse syntactico-semantique. Dans la seconde partie, nous etablissons une typologie semantique des predicats de but a partir de criteres classificatoires (le sens de ces predicats, la nature de leur sujet, leur compatibilite avec des verbes et des adjectifs) et nous proposons trois classes semantiques : << lieux-cible >>, << sentiments >> et << intention >>. Les predicats de but ne sont pas une classe homogene du point de vue semantique ni du point de vue syntaxique. Ces trois classes pourraient s'inserer dans la liste des classes d'objets, theorisees par g. Gross, qui ont pour but la description des relations operateurs-arguments en vue d'un traitement automatique des langues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (306 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1999 072
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.