Production par des pseudomonas de polyhydroxyalcanoates a architecture controlee : complexite et diversite du monde bacterien au service de la synthese macromoleculaire

par DELPHINE MALLARDE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Philippe Guérin.

Soutenue en 1999

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail est consacre a l'etude d'une famille de polyesters bacteriens, les poly(-hydroxyalcanoates) (phas). La premiere partie de ce travail commence par la presentation d'une famille de bacteries, les pseudomonas connues pour leur capacite a produire les phas. Seize bacteries de ce genre ont fait l'objet d'une etude de biosynthese en faisant varier a la fois la temperature et la nature du substrat. Quatre types de polyesters ont ete synthetises. Il ressort quatre souches particulierement interessantes pour la synthese de ces phas avec de bons rendements, pseudomonas aureofaciens, p. Chlororaphis, p. Oleovorans et p. Fluorescens. La nature du pha synthetise depend a la bacterie qui le synthetise. Par ailleurs, nous avons etudie l'hydrolyse du poly(-hydroxyoctanoate) (pho) qui semble etre preferable a la biodegradation. En effet, le pho etant peu repandu dans la nature, peu de bacteries sont capables de le degrader. L'hydrolyse du pho a ete effectuee a 37\c et a differents phs. Il ressort que le pho pur se degrade lentement et qu'il est interessant de le mettre en melange avec un pla pour accelerer sa vitesse d'hydrolyse. Cependant, un choix judicieux de pla doit etre effectue. Nous avons aussi etudie la degradation d'un pho contenant des groupements lateraux epoxydes pour etudier leur influence sur la degradation. Il ressort que l'hydrolyse n'est pas le seul phenomene qui entre en jeu mais que peu a peu, le materiau s'organise en reseau. Enfin, la derniere partie de ce travail decrit la mise au point d'un outil permettant de mieux decrire la structure des phas. Les phas sont des copolymeres qui contiennent une unite de repetition majoritaire. Mais ils contiennent aussi d'autres unites, en proportion variable, selon le substrat, la bacterie utilise ou les conditions de culture. Cette technique vise donc a quantifier les proportions respectives des differentes unites repetitives des phas.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Annexes : 233 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.