Une histoire de la reception de holderlin en france (1925-1967)

par Isabelle Kalinowski

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gérard Raulet.

Soutenue en 1999

à Paris 12 .


  • Résumé

    Cette histoire sociale de la reception de holderlin en france postule l'autonomie relative des traditions d'interpretation de quatre groupes de lecteurs "productifs" du poete allemand : ecrivains, traducteurs, philosophes et germanistes. Les temoignages d'intertextualite stricte etant peu nombreux, les documents de reception sont surtout ici des traductions et des textes critiques. Ce travail n'en etablit pas un inventaire exhaustif, mais analyse les enjeux de la reference a holderlin dans ces quatre domaines avant, pendant et apres la seconde guerre mondiale, a partir de la notion de "champ", empruntee a p. Bourdieu : "classante", la lecture de holderlin est l'indice d'une position et coincide avec certaines prises de position qui ne sont pas seulement intellectuelles ou artistiques. Le depouillement de nombreuses revues a permis de mesurer quantitativement la place accordee a la litterature allemande et a la litterature etrangere en general, mais aussi de reconstituer des etats des champs pour mieux saisir la "valeur" relative de la reference a holderlin au sein de chacun d'entre eux. Dans le champ litteraire, de nombreux cas, de pierre jean jouve a philippe jaccottet, illustrent le lien entre cette reference et la defense d'une singularite absolue du createur de poesie, irreductible a toute objectivation scientifique. Dans le champ de la traduction, la partition entre "poetes-traducteurs" et traducteurs professionnels recouvre celle de la poesie et de la prose, mais aussi de deux conceptions de la traduction (litteralite / communication). Dans le champ philosophique, la reception de holderlin recoupe largement celle de heidegger et s'inscrit dans la meme tradition anti-positiviste et anti-scientifique. Dans le champ des etudes allemandes, enfin, une lecture "politique" de holderlin s'impose a la fois contre ses interpretations "heideggeriennes" francaises et contre une tradition savante allemande fortement compromise lors de la deuxieme guerre mondiale.

  • Titre traduit

    Holderlin's reception in france (1925-1967)


  • Résumé

    This social history of holderlin's reception in france postulates a relative autonomy in the interpretative traditions of four groups of the german poet's productive readers : writers, translators, philosophers and germanists. Real intertextuality is rare : the choosen documents are essentially translations and critical texts. The purpose of this study was not to elaborate an exhaustive inventory, but to analyse what is at stake in the reference made to holderlin in this four domains before, during and after the second world war, basing on p. Bourdieu's concept of "field" : holderlin's reading is + classifying ;, and reveals a position which coincidates with certain orientations, not only intellectual and artistic ones. The perusal of many reviews made it possible to evaluate quantitatively the importance given to german litterature, and also to reconstitute the structure of the fields, in order to perceive the relative "value" of the reference to holderlin in each of them. In the literary field, many cases, from pierre jean jouve to philippe jaccottet, demonstrate the link between this reference and the defence of an absolute singularity of the poetic creator, which is irreductible to any scientific objectivation. In the field of translation, the division into "poet-translators" and professionnal translators is similar to the division of poetry and prose, but also to the opposition of two conceptions of translation (literality / communication). In the philosophical field, the holderlin's reception coincidates with heidegger's and comes within the same antipositivist and anti-scientific tradition. Finally, in the field of german studies, a political lecture of holderlin stands out against its french heideggerian interpretations and at the same time against a german scholar tradition which was compromised during the second world war.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 616 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 437 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999PA120029
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.