Effets pharmacologiques de l'extrait de parquetina nigrescens (periplocaceae) sur la contractilite du muscle cardiaque et de muscles lisses isoles de mammiferes

par DATTE JACQUES YAO

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Paul Maurice Tillement.

Soutenue en 1999

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les actions de l'extrait de parquetina nigrescens (expar) ont ete etudiees sur le muscle auriculaire et sur les muscles lisses (taenia coli de cobaye et veine porte de rat) en mesurant ses effets sur les contractions musculaires isometrique et isotonique. Expar developpe une importante activite cardiotonique dose-dependante (ed=20 mg/ml) composee d'un effet inotrope positif et d'une action chronotrope positive rapides. Comparativement a la strophantine g ou a la digoxine, sa toxicite est moindre, ses effets sont reversibles et son coefficient chimiotherapeutique est plus eleve. La rapidite d'action d'expar evoque des proprietes de type adrenergique. L'effet d'expar est partiellement bloque par le propranolol ou par l'atenolol a 10##7m, dose qui bloque completement celui de la noradrenaline et n'a aucune influence sur l'action de la strophantine g. Le fait que la prazosine bloque l'effet d'expar au niveau de la veine porte est aussi un argument en faveur d'une action de type sympathomimetique, due a l'activation des recepteurs #1. Si les extraits ne sont pas constitues uniquement de principes actifs de type glycoside cardiotonique, ils pourraient renfermer une seconde molecule proche d'une substance sympathomimetique stimulant a la fois les recepteurs et. La diminution de la force de contraction apres traitement par la 6-hydroxydopamine montre clairement qu'expar agit aussi comme la tyramine par une action sympathomimetique indirecte. Au niveau du tania coli, expar comme la dimethyl phenyl piperazine (dmpp, substance stimulante des recepteurs nicotine), augmente la contraction basale du muscle (contracture). Les effets d'expar ou de dmpp sont supprimes par l'hexamethonium, mais ne sont pas modifies par l'atropine ou la n-methyl-scopolamine. Les resultats suggerent que expar stimule la liberation de mediateur de contraction qui est different de l'acetylcholine, explique par le fait que les effets ne sont pas bloques en presence d'atropine. Les tests de chromatographie sur couche mince et a haute performance confirment la presence de deux differents groupes de substances.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 P.
  • Annexes : 110 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.