Etude des domaines fonctionnels du récepteur de la prolactine

par Olivier Goupille

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire, endocrinologie et interactions cellulaires

Sous la direction de Jean Djiane.

Soutenue en 1999

à Paris 11 .

Le jury était composé de Marc Edery, Bernard Dufy, Jean-Vianney Barnier, Jean Djiane.

Les rapporteurs étaient Marc Edery, Bernard Dufy.


  • Résumé

    La prolactine (PRL), hormone hypophysaire exerce des fonctions biologiques variées après interaction avec un récepteur spécifique niveau de la membrane des cellules de nombreux tissus cible. Le récepteur de la PRL (R-PRL) appartient à la famille des récepteurs des cytokines de type I, qui ne possèdent pas d'activité catalytique intrinsèque. Le R-PRL est associé constitutivement avec une tyrosine kinase de la famille des Janus Kinases (JAK2). La fixation de la PRL sur son récepteur entraîne une dimérisation transitoire, suivie de l'autophosphorylation de JAK2 qui phosphoryle le récepteur, les facteurs transcriptionnels STAT5a/b qui, après dimérisation, migrent vers le noyau où ils interagissent avec les éléments de réponse au niveau des promoteurs de gènes cibles. D'autres voies de signalisation sont initiées par l'activation de JAK2 comme l'augmentation du calcium intracellulaire, la phosphorylation des protéines IE. . S, l'activation des MAP kinases. L'objectif de ce travail a été de délimiter les domaines fonctionnels du R-PRL impliqués dans les différentes étapes de la transduction du signal PRL. Nous avons développé des clones celluaires exprimant différents mutants de délétion du R-PRL dans la lignée CHO et nous avons montré que : - le domaine cytoplasmique juxtamembranaire du récepteur est essentiel pour l'interaction avec JAK2 et l'activation de la voie JAK2/STAT5,- la partie carboxy-terminale du récepteur contient les sites de phosphorylation sur tyrosine, contrôle la réversibilité de la phosphorylation de JAK2 et de l'activation de STAT5, amplifie la stimulation d'un promoteur des gènes des protéines du lait, contrôle négativement l'activation des MAP kinases et la phosphorylation des IRS, participe à la stimulation par la PRL de l'entrée de calcium. Une tyrosine phosphatase est responsable de l'effet modulateur de la partie C-terminale du récepteur. Il est maintenant envisagé que l'augmentation du calcium intracellulaire participe à la modulation, via l'activation de phosphatases ou de protéines dépendantes du calcium (comme la cPLA2).


  • Résumé

    Prolactin (PRL) regulates numerous biological functions in various cell types via the PRL receptor (PRL-R). The PRL-R belongs to the cytokine receptor superfamily, whose members are devoid of any catalytic domain in the cytoplasmic region. It is constitutively associated with tyrosine kinase JAK2. PRL binding and subsequent oligomerization of the receptor leads to the activation of the self-phosphorylating JAK2, which in turn phosphorylates the PRL-R and transcriptional factors STAT5 a/b, activator of target genes transcription. PRL activates other signaling pathways including increase of intracellular calcium, phosphorylation of IRS protein, activation of MAPK. The aim of the present study was to better delineate functional receptor domains involved in PRL signal transduction. We have developed several CHO cell clones stably expressing various deletion mutant of PRL­ R. We have shown that: - the cytoplasmic juxtamembrane domain of the receptor is absolutly required for the association with JAK2 and the activation of the JAK2/STAT5 pathway; - the C-terminal part of the receptor contains the tyrosine phosphorylation sites, controls reversibility of JAK2 phosphorylation and STAT5 activation, amplify milk protein gene transcription, negatively controls MAPK activation and IRS phosphorylation and is involved in PRL stimulated calcium entry. A tyrosine phosphatase is necessary for the negative regulation exerted by the C-terminal part. We propose that increase of intracellular calcium contribute to the PRL signal modulation via activation of phosphatases or calcium dependent proteins (like cPLA2).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (56-[24]-110 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 69-110

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). DIBISO. BU Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/1999T051
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2603
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PARIS 11 KREMLIN BICETRE_1999_no_T051

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999PA11T051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.