Rôle physiologique des chimiokines : l'exemple de SDF-1 et de la fractalkine

par Aurore Coulomb L'Hermine

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Dominique Émilie.

Soutenue en 1999

à Paris 11 .


  • Résumé

    L'expression et le rôle des chimiokines dans l'organisation et le développement du système immunitaire à l'état basal sont très peu connus. Pour aborder cette question, l'expression tissulaire des chimiokines dans différents organes à l'état normal a été étudiée. Tout d'abord, l'expression de la chimiokine SDF-1 au cours du développement embryonnaire et fœtal chez l'homme a été analysée. SDF-1 est exprimé par les cellules du mésoderme de la splahchnopleure intraembryonnaire et par toutes les cellules mésothéliales chez le foetus. Dans les tissus périphériques foetaux, SDF-1 est fortement exprimé par la plupart des cellules épithéliales. Dans le foie fœtal, les hépatocytes n'expriment pas SDF-1 alors qu'il est fortement exprimé par les cellules épithéliales biliaires des plaques ductales et des canaux biliaires intrahépatiques. Les précurseurs B, exprimant VpréB, sont essentiellement localisés autour des espaces portes en contact étroit avec les cellules épithéliales de la plaque ductale. Ces résultats suggèrent que SDF­1 est impliqué dans le développement de la lymphopoïèse B précoce chez l 'embryon et que les cellules épithéliales de la plaque ductale jouent pour la lymphopoïèse B du foie fœtal un rôle comparable à celui des cellules épithéliales de la bourse de Fabricius chez les oiseaux pour la lymphopoïèse B, ou à celui des cellules épithéliales thymiques pour la lymphopoïèse T. Nous avons ensuite étudié l'expression de la chimiokine fractalkine dans les tissus périphériques et les organes lymphoïdes des sujets adultes ainsi que l’expression et la fonction de son récepteur CX3CR1 par les différentes populations lymphocytaires T. Nous avons montré que CX3CR1 est exprimé par les cellules CD4+ mémoires activées et qu’il est fonctionnel sur ces cellules. Dans les tissus périphériques, la chimiokine fractalkine est exprimée par les cellules endothéliales. Dans les ganglions, la fractalkine est exprimée par les cellules endothéliales des veinules post-capillaire (HEV), par les cellules dendritiques, par les cellules folliculaires dendritiques et par de lymphocytes des follicules lymphoïdes. Dans le thymus, la fractalkine est exprimée par le cellules endothéliales sous capsulaires. Ces résultats suggèrent que les lymphocytes T CD4+ qui ont été activés dans les zones T, expriment CX3CR1 et migrent sous l'effet de la fractalkine soit dans les tissus périphériques, soit dans les centres germinatifs. Dans ce dernier site, l'interaction entre la fractalkine et son récepteur pourrait favoriser les contacts entre les cellules folliculaires dendritiques, les lymphocytes B et les lymphocytes T activés. Ainsi, il apparaît que certaines chimiokines sont exprimées constitutivement dans de nombreux tissus. Au cours du développement, ces chimiokines peuvent jouer un rôle dans la migration et la maturation de certaines populations cellulaires. Chez l'adulte, ces chimiokines contribuent à la surveillance immunologique exercée par les lymphocytes « sentinelles », et à l'organisation fonctionnelle des tissus lymphoïdes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/1999T031
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3531
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.